Articles Tagués ‘folk metal’

Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013

Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013 (Photo by KissJata)

FR : Cette liste partira du principe que vous voulez profiter à fond de ce concert et que par conséquent vous serez au coeur de la fosse en train de faire des pogos et tout ce qui va bien. Cette liste est établie pour un concert de folk métal.

1. Attachez bien comme il faut vos chaussures. Si comme moi vous portez des chaussures décontractées, alors pensez à refaire vos lacets, sinon soyez sûrs de perdre vos chaussures.

2. Prenez de l’argent liquide avec vous si vous voulez faire un tour du côté du merchandising (achat de t shirts, badges, sweats, CD…) souvent ils n’acceptent pas la carte bleue ou les chèques, pensez donc bien à prendre du liquide. Il vous sera également utile pour le bar et les bières. Pensez également à placer tous vos objets : mobile, portefeuille… là où ils ne pourront pas tomber. Le sac à dos ou la poche avec fermeture éclair sont donc plutôt pratiques.

3. Essayez de venir le plus léger possible car la chaleur peut monter très très vite et vous serez vite encombrés avec votre manteau et/ou votre pull. Vous verrez souvent des gens torses nus dans la fosse à un moment donné tant la chaleur peut devenir insupportable.

4. Hydratez-vous avec de l’eau ou de la bière.

5. Si vous n’avez jamais vécu de concert de métal, dites-vous bien qu’il y a des règles (implicites) :

a. Personne ne vous force à entrer dans un pogo, si vous vous retrouvez dans un pogo, il vous suffit de vous écarter un peu et tout se passera bien.

b. Attention si vous êtes à la frontière de la zone de pogo, restez vigilants car très souvent les pogoteurs vous arriveront dessus. Ce n’est pas de leur faute mais compte tenu de l’énergie déployée dans cette zone, très souvent les gens se retrouvent projetés dans tous les sens. Dans ces cas là faites comme les autres : tendez vos bras en avant et repoussez-les.

c. Si quelqu’un tombe, il se fait IMMEDIATEMENT aider par les personnes les plus proches qui l’entourent pour qu’il soit remis sur ses pieds. Il m’est arrivé de tomber et j’ai été immédiatement relevé, pensez à remercier ceux qui vous ont aidé.

d. Si quelqu’un venait à slammer, faites attention à votre tête, il peut involontairement vous mettre un coup de pied. De plus en étant bien souvent à 2 mètres au dessus du sol, faites attention à sa tête également car si il tombe il peut se faire très mal. Pensez donc bien à faire très attention à sa tête.

e. Si vous avez l’occasion de slammer un jour, faites le parce que c’est quand même super cool.

6. Il suffit d’une seule personne pour lancer un pogo. J’en veux pour preuve les nombreuses fois où j’ai pris l’initiative d’agiter un peu la foule et c’est parti. Tout le monde veut pogoter mais personne ne veut faire le premier pas, n’hésitez pas à faire ce premier pas donc.

7. Dans un pogo on ne frappe pas les gens, ce ne sont que des « poussages ». Si quelqu’un vous met un coup de coude ou un coup de pied volontairement, c’est un enfoiré. En général on utilise le bras ou l’avant bras et la force de son corps et c’est tout.

8. Les concerts folk métal sont les plus joyeux, l’ambiance y est toujours géniale, aussi n’hésitez pas à prendre par l’épaule la première personne à vos côtés et à danser ensemble. Vous verrez que très rapidement la chaine humaine sera très grande.

9. Le wall of death : là c’est dangereux. Deux moyens de faire un wall of death : le chanteur demande à la foule de se séparer en deux ou la foule arrive à créer elle même ce wall of death. Si la distance qui sépare les deux côtés est grande, faites attention à l’impact qui peut être particulièrement violent.

10. Les personnes qui sont collées à la barrière vont très certainement râler mais dites-vous bien que vous n’en avez rien à foutre. Elles savent qu’elles vont subir les vagues de pogos dans leurs dos mais elles ont choisi cette place alors tant pis pour elles.

11. Les filles sont fragiles les gars, donc allez-y doucement, même avec celles qui sont dans la fosse.

12. Le circle pit. Il consiste à tourner en rond très vite, c’est intéressant à vivre.

13. Dites vous bien que plus la zone de pogo vous propose d’espaces vides, plus les chances de se faire mal seront grandes. En effet, les gens pourront prendre beaucoup plus d’élan et l’impact fera donc plus mal. Par contre dans les zones de pogo où on est serré comme des sardines là vous aurez droit à une chaleur étouffante et à une ravissante odeur de transpiration environnante.

14. Peut-être n’est-ce connu que dans le sud ouest de la France grâce à nos férias mais le paquito (cf photo) c’est vraiment génial comme danse en concert. J’ai le souvenir d’un paquito Géant organisé sur du Alestorm, on se serait réellement cru dans les galères sur la mer. Vous pouvez lancer un paquito général à partir de 2 personnes. 1 personne c’est faisable aussi mais cela reste plus difficile.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

EN : This list will assume that you want to take full advantage of this concert and therefore you will be at the heart of the pit doing the pogo and all that stuff. This list is for a concert of folk metal.

1. Fasten your shoes properly. If like me you wear casual shoes, then think again shoelaces, otherwise be sure to lose your shoes.

2. Take cash with you if you want to get around the side of merchandising (buying t shirts, buttons, hoodies, CD, …) often they do not accept credit card or checks, so think well take the cash. It will also be useful for the bar and beer. Also keep all your belongings: mobile, wallet … where they can not fall. Backpack or pocket with zipper are rather practical.

3. Try to come as light as possible because the heat can rise very quickly and you will soon be crowded with your coat and / or your sweater. You will often see people naked torsos in the pit at a given time as the heat can become unbearable.

4. Hydrate yourself with water or beer.

5. If you have never been to a metal concert, tell yourself that there are rules (implicit):

a. Nobody forces you to enter a pogo, if you find yourself in a pogo, just back away a bit and everything will be fine.

b. Beware if you are on the border area pogo, pay attention because very often you come pogoteurs above. It is not their fault but due to the energy expended in this area very often people find themselves projected in all directions. In these cases do as the others: stretch your arms forward and push them.

c. If someone falls, he is IMMEDIATELY helped by those closest around him to make him back on his feet.

d. If someone wants to slam, pay attention to your head, you may inadvertently put a kick. Being more often than 2 meters above the ground, be careful also to his head if he falls he can really hurt. Think therefore be very careful in his head.

e. If you have the opportunity to slam one day, do it because it’s still cool.

6. It only takes one person to start a pogo. I want to show the many times I took the initiative to shake a bit and the crowd is gone. Everyone wants to pogo but nobody wants to take the first step, do not hesitate to take that first step then.

7. In a pogo we do not hit people, are only shoots. If someone makes you a nudge or a kick voluntarily is an asshole. Generally you use the arm or forearm and the strength of your body and that’s all.

8. Folk metal concerts are happier, the atmosphere is always great, so do not hesitate to take the shoulder the first person at your side and dance together. You will see very quickly that the human chain will be very large.

9. The wall of death: this is dangerous. Two ways to do a wall of death: the singer asked the crowd to separate into two or crowd itself manages to create this wall of death. If the distance between the two sides is high, pay attention to the impact that can be particularly violent.

10. People who are stuck at the barrier will certainly grumble but tell yourself that you do not care. They know that they will suffer the waves pogos their backs but they chose this place so much the worse for them.

11. Girls are fragile, guys, so go easy, even with those who are in the pit.

12. The circle pit. It is round in circles very fast, it’s interesting to live.

13. Tell yourself that most area offers pogo empty spaces, the more chances of getting hurt are high. In effect, people can take a lot more momentum and impact will be more wrong. On the contrary, in areas where it is tight pogo like sardines then you are entitled to a stifling heat and a lovely smell of sweat surrounding.

14. Perhaps it is known only in the south west of France with our feria but the paquito (cf photo) is really great as dance concert. I remember a giant paquito organized for Alestorm, we would have actually believed in the galleys on the sea. You can run a general paquito with 2 people. 1 person is also feasible but it is more difficult.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Publicités

cover  IMGP2771

FR : Okay chers amis, cet album est particulier. Particulier dans le sens où je ne prévoyais pas d’en parler aussi tôt. Cependant il s’avère que notre compatriote, Florence Cassez, retenue prisonnière au Mexique pendant 2603 jours est en cours de libération après avoir clâmé son innocence depuis le début. Cette review lui est donc dédiée pour elle et son combat face à une justive mexicaine particulièrement dûre envers elle.

Trollfest sont connus pour faire ce qu’ils appellent du True Norvegian Balkan Metal. leur music est très tavernière. Vous ne pouvez pas vous imaginer Trollfest sans imaginer les litres de bières qu’ils ont pu boire. Ces types boivent beaucoup, BEAUCOUP de bière. Brumlebassen est leur dernier album sorti en 2012 et basé sur le thème du mexique. On peut par exemple y entendre des trompettes et autres instruments du genre aux sonorités mexicaines. Oui c’est brutal, plus qu’Ensiferum, mais c’est un réel plaisir de prendre part à un de leur concert. Là encore, la fosse est très charmante et rien ne vous arrivera à part une joie immense et d’incroyable pogos et circle pits. Par ailleurs, leur couverture d’album est particulièrement belle. Trollfest ne se prennent pas trop au sérieux, mais derrière leurs airs de grand adolescents, il y a des gens au grant talent.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

EN : Okay guys, this album is special. Special because I didn’t plan to talk about this one today. BUT a very nice event happened : Florence Cassez one of our countrywoman is freed from her mexican jail after having spent 2603 days there claiming everyday her innocence. This review is a dedication to her and her fight against a tough mexican justice.

Trollfest are known for making what they call True Norvegian Balkan Metal. Their music is very tavern-friendly. You can’t imagine Trollfest without imagine the liters of beer they’ve drunk. Those guys drink a lot, A LOT of beer. Brumlebassen is their last album, released in 2012 and based on the theme of Mexico. We can hear for example trumpets and instruments like that. Yes that’s a brutal album, more than Ensiferum, but it’s still a real pleasure to take part to one on their gig. Again, the pit is very cool and nothing will happen to you except joy and incredible pogos or circle pits. Btw, the cover art is just beautiful. Trollfest don’t take themselves too seriously but behind those old teenagers looks, there are true talented guys.

http://www.deezer.com/fr/album/5445651

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

1000x1000 IMGP2790

On the right you can see my collection of CD from Ensiferum and Finntroll (a band for whom I’ll tell more later). The ticket in the bottom of the picture was signed by the whole Ensiferum band in 2011.

FR : Album allant du folk métal à l’épique métal, cet album est selon moi le meilleur du groupe. Cependant même s’il est le meilleur, tous les autres sont également très bons à l’exception de celui sorti en 2012 où là ils ont vraiment déconné sur certaines chansons.

Comme tout bon album de folk métal celui commence par une intro calme mais qui ne fait que masquer la terrible tempête qui s’annonce. Le métal ça s’exprime de deux façons : la musique à fond chez soi ou la musique à fond dans le concert à suer toutes les gouttes de son corps dans des pogos d’anthologie. Allez aux concerts si vous le pouvez chers amis, car les concerts de folk métal particulièrement sont très conviviaux et l’ambiance dans la fosse y est toujours excellente. Le folk métal c’est le métal rassembleur, le métal des bars et tavernes, la bière qui coûle à flot et c’est aussi des voix d’hommes et du growl (hurlement). Cet album a tout ça : de l’épique où vous vous croyez en plein champ de bataille médiéval, la sensation d’être dans une taverne et le sentiment qu’il ya de la bière qui vous entoure en permanence. Cet album est un des premiers albums qu’il m’ait été permis d’écouter quand j’ai découvert le folk métal. Je pense pouvoir dire sans trop de difficulté que j’ai dépassé la barre des 100 écoutes de cet album et je ne regrette aucune de ces écoutes.
PS : Ensiferum sont finlandais.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

EN : Album going from folk metal to epic metal, this album is according to me the best of the group. However even if it is the best, all the others are also very good with the exception of the one out in 2012 where they really messed around on certain songs.

As any good album of folk song metal that begins with a quiet intro but which is only masking the terrible storm which announces. The metal expresses of two manners: the music completely at home or the music completely in the concert to sweat all the gouts of his body in pogos of anthology. Go to concerts if you can dear friends, because concerts of folk metal particularly are very friendly and the atmosphere in the pit is always excellent. Folk metal it is the gatherer metal, the metal of bars and inns, beer that flows in stream and it is also voices of real men and the growl. This album has all this: some epic where you imagine yourself in full medieval battlefield, the sensation to be in an inn and the feeling that  there’s beer which surrounds you permanently. This album is one of the first albums which it was allowed me to listen to when I discovered folk metal. I think I can say without too much difficulty that I exceeded the bar of 100 listenings of this album and I regret none of those.
PS : Ensiferum are finnish.

http://www.deezer.com/fr/album/297332

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Bonjour, et merci de m’avoir accordé cette interview. Peux-tu nous présenter Cave Growl ?
Hi and thanks for this interview. Can you present Cave Growl ?

FR : Salut, j’ai monté Cave Growl pendant mon adolescence il y a 9 ans avec des mecs de mon lycée et d’autres que j’ai pu trouver ici et là, l’objectif global était de faire du métal plus ou moins celtique en se basant sur Finntroll et Children Of Bodom. À l’époque le folk métal venait tout juste d’atterrir en France et peu de gens connaissaient ce style. 6 années sont passées sans obtenir rien de trop concret, les line-ups se succédant au fil des saisons et des motivations variantes des divers musiciens qui ont été dans le groupe.
C’est il y a 3 ans avec notre line-up actuel que le groupe a enfin commencé son ascension. De 2009 à aujourd’hui nous avons fait une 30aine de concerts en France et en Suisse, notre premier album « Something Drunk » en a été le précurseur. Nous travaillons actuellement à la réalisation d’un second album qui sera, en toute modestie, bien plus abouti que le précédent.

EN : Hi, I founded Cave Growl when I was a teenager, 9 years ago with guys from high school and friends. The main goal was to produce some more or less celtic metal inspired by Finntroll and Children Of Bodom. At that time, a few people knew folk metal in France. During 6 years, plenty of line-up were involved in the project but nothing of concrete went out of that.
But 3 years ago, with the current line-up began a great ascension. From 2009 to nowadays, we made around 30 shows in France and Switzerland. And our first album « Something Drung » was the precursor. We are currently working on the second album which will be well more accomplished.

Quelles ont été vos inspirations ?
What were your inspirations ?

FR : Comme dit précédemment au départ c’était vraiment Finntroll et dans une moindre mesure Children Of bodom qui nous donnaient le ton à suivre (même si je n’ai jamais pu composer quoi que ce soit qui s’en approchait au final). Puis sont arrivés des groupes qui surfaient eux aussi sur la vague folk métal et qui nous ont aussi inspiré, comme Ensiferum, Korpiklaani et dernièrement Trollfest ou Alestorm.

EN : As I said, it’s really Finntroll and a little Children of Bodom which gave us our inspiration (even if I never could compose anything close to those bands). Then came bands surfing on the folk metal wave such as Ensiferum, Korpiklaani and lately Trollfest or Alestorm.

Tout comme Trollfest, vous semblez très portés sur la boisson. Selon toi, qui entre Trollfest et Cave Growl consomme le plus de bières ?
Such as Trollfest, you seem to love a lot drinking. Among you, who between Trollfest and Cave Growl drings the most of beer ?

FR : Il y a 1 an je pense qu’on aurait pu fièrement défendre le titre des plus gros poivrots, toutefois, après des fiascos monumentaux lors de certaines dates où l’alcool était directement en cause, nous avons décidé de ne plus boire avant nos concerts.

EN : I think that one year ago we could have defend the title of the biggest drinker, but after huge fiascos due to alcohol during some dates we’ve decided to no more drink before shows.

Au travers des différents concerts et festivals que vous avez pu faire, quels ont été tes meilleurs souvenirs ? Tes pires souvenirs ? Tes plus belles rencontres ?
What were your best memories ? Worst ? Your nicest meetings ?

FR : Mon meilleur souvenir est celui de notre concert en Suisse, c’était d’ailleurs notre premier concert sans alcool et la différence a été notable, tout le monde est venu pour nous féliciter, une 20aines de personnes voulaient nos CDs mais on les avait malheureusement oubliés. L’asso nous a hébergés dans un 3 étoiles grand standing, notre première date hors de France, vraiment inoubliable. On espère pouvoir retourner en Suisse un jour.
Réciproquement mon pire souvenir c’est déroulé lors de notre date en Alsace, un fiasco complet devant Aktarum et Bran Barr, on était arrivé trop tôt alors nous avions passé tout l’aprem à boire des bières comme des trous. Ça n’a pas loupé une fois sur scène on était plus capable de rien, le clavieriste c’est votré  sur scène, le 2ème chanteur à l’époque, n’avait pas allumé son micro de tout le concert, personne n’était en rythme … Bref … C’était vraiment un désastre d’autant plus que nous jouions avec des grosses pointures du genre.

EN : My best memory is our first concert in Switzerldand, which also was our first show without alcohol and we clearly saw the difference. Everybody came to congratulate us and 20 people wanted to buy our CD but we sadly forgot them. The association had accomodated us in a 3 stars hostel, our first date out of France, an un forgetting moment ! We really hope to play to Switzerldand once again.
My worst memory was in Alsace (North East of France) a show with Aktarum and Bran Barr. We were there too early so we drang beers all the afternoon. So obviously when we had to go on stage we were able of nothing. Our clavierist fell, second singer hadn’t switch on his micro, no one had the rythm. Anyway, it was a total disaster. Plus, we played in fornt of sizes of the kind.

La scène folk métal française est encore bien trop intimiste, quels groupes recommanderais-tu à mes lecteurs ?
The french folk metal scene is still too intimist, what bands would you recommand to my readers ?

FR : Effectivement il y a assez peu de groupe de ce genre en France, je pense que c’est essentiellement dû au fait que monter un groupe de folk est un véritable casse-tête au niveau du recrutement des musiciens d’instruments traditionnels qui se font très rares et qui sont de plus, complexes à sonoriser en concert. Je pense que ces contraintes découragent pas mal de jeunes groupes qui voudraient se lancer dans ce style.
Il y a toutefois d’excellent groupe amateurs dans le genre en France qui font de très bonnes choses comme Drakwald à Tours, Lappalainen à Lille ou NightCreepers ici à Paris.

EN : That’s right, there are too few bands of that kind in France, I think that it’s mainly due to the fact that founding a folk metal band is not easy with the casting of traditional musicians who are rare and hard to sonorize during shows. Those contraints unencourage young bands who would like to start in that style. However, there are excellent amateur bands in France such as Drakwald (from Tours), Lappalainen (from Lille) or Nightcreepers (from Paris).

Une anecdote à nous faire partager ?
Any anecdote to share with us ?

FR : Spécial dédicace à la boîte à outil des Lappalainen et la course de sac boubelles à Lille.
EN : Special dedication to Lappalainen’s toolbox and the race in trashbags at Lille.

Je vois que tu cherches un label, désires-tu faire passer un message à ce sujet ?
I see that you’re looking for a label, would you like to tell something about that ?

FR : Nous recherchons un label ou un tourneur, essentiellement pour la distribution et pour le booking, que ce soit un pro un amateur, n’hésitez pas à me contacter sur mon mail (aricci95@gmail.com).

EN : We’re looking for a label or a turner, essentially for distribution and booking (pro or amateur). Feel free to mail me at aricci95@gmail.com

Quelles sont les prochaines activités pour Cave Growl ?
What is the future of Cave growl ?

FR : Nous allons bientôt achever notre « Oktober Hangover Tour » avec les 3 dernières dates : Saintes mercredi au Helloween Festival, Valenciennes à la péniche Igel Rock et enfin à Huy en Belgique.
EN : We’ll achieve soon our « Oktober Hangover Tour » with the last 3 dates : Helloween Festival on wednesday at Sainted, Igel Rock peniche at Valenciennes and Huy in Belgique.

Je te remercie pour cette interview et te souhaite plein de bonnes choses avec Cave Growl.
Thanks for this interview, I wish you a lot of great things with Cave  Growl.

FR : Pour finir, aux lecteurs de cet interview, si vous souhaitez voir passer Cave Growl par chez vous n’hésitez pas à donner notre MySpace (http://www.myspace.com/cavegrowlband) à des associations ou des organisateurs de concerts de votre région, nous ne demandons que le défraiement et l’hébergement pour la soirée.
Merci !
Au plaisir de se boire une bière à un concert,
Antoine « Tritt ».

EN : To conclude, to the readers of this interview, if you want to see Cave Growl near your town, feel free to share our MySpace : http://www.myspace.com/cavegrowlband  to associations or organizer. We only ask you to pay defrayal and hosting for the night.
Thanks !
Hope to drink a beer at a concert,
Antoine « Tritt »

Official website : http://cavegrowl.free.fr/
Official Facebook page : http://www.facebook.com/pages/Cave-Growl/272324139444385?fref=ts

Interview by Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions