Articles Tagués ‘french touch’

484079_358231317620747_1947835485_n

[FR] Risque de second degré élevé à la lecture de cet article.

DJ Kran0 (c’est un zéro mais wordpress fait de la merde) est un jeune musicien de Toulouse, France et grand et vieil ami à moi. Pianiste, guitariste, graphiste, chef cuisinier amateur spécialiste dans la cuisson de pâtes, la réalisation de pizzas et burgers, il est touche-à-tout.

Il y a quelques années entre deux vidéos de Skrillex et Carlos, il découvre la makina sur Youtube. La makina est une musique techno espagnole connue particulièrement pour son BPM élevé comme on dit dans le milieu. Traduction : c’est des boum boum qui vont très vite. Mais c’est espagnol. De par son statut de Toulousain, il ne lui faut que quelques heures pour arriver en Espagne et durant l’été 2013, il en profitera pour passer quelques jours pour apprendre auprès des meilleurs. Cependant il ne veut pas juste apprendre la makina, il veut se l’approprier et la réinventer, devenir l’Alain Ducasse de la makina.

Il bénéficie de son côté français et dieu sait que la french touch ça marche bien en ce moment. Lassé par la surenchère et les concours de bites que se lancent les différents artistes du milieu, il vient mettre un terme à tout cela avec ses productions « 30 000% Makina ».

Petit rappel historique, tout a commencé il y a quelques années quand on vit apparaitre les premières compilations 100% makina, puis vinrent les 200%, 300%… Année après année, les chiffres grandirent pour atteindre un « 4 000% makina ». Comme lui apprirent les DJ espagnols durant son séjour : « si es necesario, digas a tu publico que haces la ultima makina ». En tout cas c’est ce qu’il a retenu (mais il n’est pas sûr pour la conjugaison du verbe decir). Pour les non-hispanophones, ou ceux qui avaient des professeurs d’espagnols peu compétents, il faut comprendre ceci « si c’est nécessaire, indique à ton public que tu as l’ultime makina ».

Jonglant entre parties rythmées et flows plus légers, avec l’apport de voix de temps à autres, indéniablement il réinvente le genre.

Suite au succès grandissant, il s’associe à d’autres DJ locaux envieux de son succès tels que Dj I.G.N. et Cordy parce que c’est un mec bien DJ Kran0 et il n’a que faire de la notoriété de ses collaborateurs.

Généreux également avec son public il laisse en libre streaming et download les tracks de son soundcloud.

PS : il m’a fait l’honneur de m’accepter dans un de ses tracks : « You’d better be in my fap folder » à 3.37. Ouais ma gueule.

N’hésitez pas à le booker pour l’été prochain pour enflammer le dancefloor. Il a déjà enjaillé des publics gersois, ariégeois et creusois.

😀

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN] High risk of second degree in this article.

DJ Kran0 (that’s a zero, but wordpress is crap) is a young musician from Toulouse, France and an old good friend of mine. Pianist, guitarist, graphic designer, amateur chef specialized in cooking pasta, pizza and burgers, he’s a complete man.

A few years ago between two videos of Skrillex and Carlos, he discovered the makina on Youtube. The Makina is a Spanish techno music known especially for its high BPM as they say in the middle. Translation: it’s « boom boom » going very fast. But it is Spanish. Because of its Toulousain status, it takes just a few hours to get to Spain and during the summer of 2013, he will take advantage of a few days to learn from the best. But he did not just want to learn the makina, he wanted to appropriate and reinvent it and become the Alain Ducasse of the makina.

He’s French and god knows how the French touch works well these days. Tired of the overbidding and « penis size competition » that are getting artists of the makina music, he put an end to it with his « 30 000% Makina » productions.

Little history, it all started a few years ago when appeared the first compilation « 100% Makina », then came the 200%, 300% … Year after year, the numbers grew to reach a « 4000% makina » . As he learned from the Spanish DJs during his stay: « si es necesario, digas a tu publico que haces la ultima makina ». Anyway that‘s what he understood (but he’s not sure about the conjugation of the verb decir). For nonSpanish speakers, or those with little bad Spanish teachers, you must understand this « if necessary, tell your audience that you have the ultimate makina. »

Juggling between rhythmic parts and lighter flows, with the addition of voice from time to time, undeniably he reinvents the genre.

Following the growing success, he joined other local DJ envious of his success such as Dj I.G.N. and Cordy because he’s a good guy and doesn’t care of the notority of his collaborators.

Also generous with his audience he leaves for free streaming and download the tracks from his soundcloud.

PS: He did me the honor to accept me in one of his tracks: « You’d Better Be in my fap folder » at 3.37. Yeah that’s me, bitches.

Do not hesitate to book him for next summer to burn down the dancefloor. He already made a huge entertainment to people from those French departments : Gers, Ariège and Creuse

: D

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Space - Just Blue (cover) LP

Space - Just Blue (Back) LP

Space - Just Blue - Pochette Intérieure

Space - Just Blue - Pochette Intérieure

[FR]Quand j’ai ouvert il y a quelques années de cela la collection de vinyls de mon père, je suis resté bloqué devant un vinyl en particulier : Space – Just Blue. Visuellement hyper méga classe, je me suis dit qu’il fallait réellement tester ce dernier.

La galette tourne et là c’est LE COUP DE FOUDRE. Vraiment j’ai été subjugué par la beauté de cette œuvre. J’ai lancé l’écoute de ce vinyl tous les jours pendant quelques temps à cette époque-là.
Des années plus tard, je me rappelle de ce souvenir et me renseigne un peu plus sur l’œuvre et son artiste principal : Didier Marouani. J’apprends que ce dernier est français (ce qui me rend encore plus heureux) et qu’il est très amoureux de la Russie et surtout que la Russie est très amoureuse de Space.
En 2013, avec une très grande émotion j’assiste sur internet à un duplex irréel, hors du commun, transcendant. Didier Marouani revenait 30 ans après dans un stadium moscovite où via un écran il joue quelques notes d’un de ses tubes avec un astronaute depuis la Station Spatiale Internationale où un synthétiseur avait été amené. La fille d’un des astronautes également présente sur scène accompagnera par la suite Didier. J’étais probablement au bord des larmes d’une intense émotion.
Je pense que ce jour-là, l’expression « la musique n’a pas de frontière » n’a jamais été plus réelle.
Jusque-là je ne vous ai parlé que de contexte et anecdotes sans parler de la musique elle-même, so here we go !

A l’image d’un Jean-Michel Jarre – Oxygene, le disque est pleinement ancré dans la culture french touch electro.
A l’écoute de cet album, je me vois face aux mystérieuses cités d’or. La musique aurait largement pu être présente dans la série animée que j’affectionne tout particulièrement.
Nous traversons plusieurs genres musicaux : le disco, l’ambient et la pop. Hypnotisés par certains loops, le temps passe vite et nous ressentons une amère déception quand tout s’arrête. Du coup on le réécoute une deuxième fois.
La discographie de Didier Marouani et Space est colossale et je dois admettre ne pas la connaitre entièrement mais soyez sûrs d’une chose, l’album Just Blue je le connais TRES TRES BIEN.
Alors si un jour il vous prend l’envie de fouiner dans les vinyles de vos proches, peut-être que comme moi vous tomberez amoureux de l’un d’eux.
En attendant, je vais écouter le reste de la discographie de notre artiste.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN] When I opened my father’s vinyl collection several years ago, I was struck by one vinyl in particular: Space – Just Blue. Visually hyper mega classy, I had to test it.
The vinyl turned and it was love at first sound. I was overwhelmed by the beauty of it. I started listening to this vinyl every day for a while.
Years later, I remembered that moment and I started gathering information about Space and its main artist Didier Marouani. I learned that he was French (which made me even happier) and he was very in love with Russia and Russia is deeply in love with Space too.
In 2013, with great emotion I went on the internet to an unreal, unusual, transcendent duplex. Didier Marouani returned 30 years later in a Moscow stadium where via a screen he played a few notes of one of his tubes with an astronaut from the International Space Station where a synthesizer was brought. One of the astronaut’s daughter, also present on stage, accompanied Didier after that. I was probably close to tears with such intense emotion.
I think that this day, the term « music has no borders » has never been more real.
So far, I’ve only told you about that context and anecdotes and didn’t even mention the music itself, so here we go!
Such as a Jean- Michel Jarre – Oxygene album, the disk is fully embedded in the French electro touch culture.
Listening to this album, I now picture myself face to face with The Mysterious Cities of Gold. Just Blue could have been widely present in the animated series that I am particularly fond of.
We cross several genres: disco, ambient and pop. Hypnotized by some loops, time flies and we feel sad when everything stops. So we play it again.
Didier Marouani & Space’s discographies are huge and I must admit to not fully know them but am sure of one thing, I know Just Blue VERY WELL.
So if one day you have the desire to delve into your family’s vinyl’s collection, maybe, like me, you’ll fall in love with one of them.
In the meantime, I’ll listen to the rest of the discography of our artist.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Duplex with the ISS on Dailymotion

https://www.facebook.com/Didier.Marouani.et.spAce/info

Official Website : http://fr.space.tm.fr/

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia