Articles Tagués ‘metal’

Pandemiagroupe
Photo : Nina Vassilievna

Magoyond est un groupe parisien (bouh !) de cinq membres (et désormais six). On peut les classer dans la catégorie heavy metal/rock alternatif. Alors je pense qu’il serait pas mal de préciser qu’en temps normal c’est un genre que je n’écoute JAMAIS. Je suis beaucoup beaucoup plus fan de folk métal. MAIS c’est un groupe français et par conséquent j’en comprends toutes les paroles, les subtilités et les blagues, car oui il y en a.

Historiquement, MagoYond, c’est la rencontre du Mago (Julien) et de Yondaïme (dit Yond, aka Romain) dans quelque chose qui m’a longtemps passionné : les sagas MP3. Je dois admettre que je n’ai jamais été très fan de leur saga à eux (Chez le psy) mais que j’ai adoré leur passage à la musique. A eux deux ils formèrent MagoYond et composèrent différents tracks (probablement en compagnie d’Aspic) et j’ai longtemps, très longtemps adoré leur album Musico Therapy avec pléthores de chansons zombiesques et geekesques. Quel dommage de n’avoir cet album que sous forme digitale.

Magoyond se classe dans la catégorie Zombie Music. Leur univers, leurs chansons, leurs concerts : tout est sous ambiance zombie. Et c’est là que Magoyond est un grand groupe. Ils ont réussi à se frayer un chemin dans le très vaste univers musical avec leur genre à eux : la zombie music. (Coucou The Walking Dead) Je pense que je ne traduirai pas cette review parce que pour bien apprécier cet album il faut clairement être francophone, car la vraie force de ce groupe et de cet album c’est le choix des mots (et aussi le charisme vocal de Julien aka Le Mago). Donc oui si cet album arrive à passer la première barrière du « j’aime pas l’heavy metal » c’est bien parce que Mago a quand même une vraie et belle voix d’homme proche des genres musicaux que je préfère.

Côté instrumental, nous sommes également largement gâtés allant des ambiances métal au jazz vintage américain. N’oublions pas les quelques chansons bien geeks qui ne pourront que nous ravir.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

http://www.deezer.com/fr/album/6154393

http://open.spotify.com/artist/69NyHXNjgqvV4euhqZ36kH

https://www.facebook.com/magoyond/

https://twitter.com/magoyond

https://myspace.com/magoyond

http://www.youtube.com/magoyond

http://vimeo.com/magoyond

http://magoyond.com/album

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Publicités
Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013

Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013 (Photo by KissJata)

FR : Cette liste partira du principe que vous voulez profiter à fond de ce concert et que par conséquent vous serez au coeur de la fosse en train de faire des pogos et tout ce qui va bien. Cette liste est établie pour un concert de folk métal.

1. Attachez bien comme il faut vos chaussures. Si comme moi vous portez des chaussures décontractées, alors pensez à refaire vos lacets, sinon soyez sûrs de perdre vos chaussures.

2. Prenez de l’argent liquide avec vous si vous voulez faire un tour du côté du merchandising (achat de t shirts, badges, sweats, CD…) souvent ils n’acceptent pas la carte bleue ou les chèques, pensez donc bien à prendre du liquide. Il vous sera également utile pour le bar et les bières. Pensez également à placer tous vos objets : mobile, portefeuille… là où ils ne pourront pas tomber. Le sac à dos ou la poche avec fermeture éclair sont donc plutôt pratiques.

3. Essayez de venir le plus léger possible car la chaleur peut monter très très vite et vous serez vite encombrés avec votre manteau et/ou votre pull. Vous verrez souvent des gens torses nus dans la fosse à un moment donné tant la chaleur peut devenir insupportable.

4. Hydratez-vous avec de l’eau ou de la bière.

5. Si vous n’avez jamais vécu de concert de métal, dites-vous bien qu’il y a des règles (implicites) :

a. Personne ne vous force à entrer dans un pogo, si vous vous retrouvez dans un pogo, il vous suffit de vous écarter un peu et tout se passera bien.

b. Attention si vous êtes à la frontière de la zone de pogo, restez vigilants car très souvent les pogoteurs vous arriveront dessus. Ce n’est pas de leur faute mais compte tenu de l’énergie déployée dans cette zone, très souvent les gens se retrouvent projetés dans tous les sens. Dans ces cas là faites comme les autres : tendez vos bras en avant et repoussez-les.

c. Si quelqu’un tombe, il se fait IMMEDIATEMENT aider par les personnes les plus proches qui l’entourent pour qu’il soit remis sur ses pieds. Il m’est arrivé de tomber et j’ai été immédiatement relevé, pensez à remercier ceux qui vous ont aidé.

d. Si quelqu’un venait à slammer, faites attention à votre tête, il peut involontairement vous mettre un coup de pied. De plus en étant bien souvent à 2 mètres au dessus du sol, faites attention à sa tête également car si il tombe il peut se faire très mal. Pensez donc bien à faire très attention à sa tête.

e. Si vous avez l’occasion de slammer un jour, faites le parce que c’est quand même super cool.

6. Il suffit d’une seule personne pour lancer un pogo. J’en veux pour preuve les nombreuses fois où j’ai pris l’initiative d’agiter un peu la foule et c’est parti. Tout le monde veut pogoter mais personne ne veut faire le premier pas, n’hésitez pas à faire ce premier pas donc.

7. Dans un pogo on ne frappe pas les gens, ce ne sont que des « poussages ». Si quelqu’un vous met un coup de coude ou un coup de pied volontairement, c’est un enfoiré. En général on utilise le bras ou l’avant bras et la force de son corps et c’est tout.

8. Les concerts folk métal sont les plus joyeux, l’ambiance y est toujours géniale, aussi n’hésitez pas à prendre par l’épaule la première personne à vos côtés et à danser ensemble. Vous verrez que très rapidement la chaine humaine sera très grande.

9. Le wall of death : là c’est dangereux. Deux moyens de faire un wall of death : le chanteur demande à la foule de se séparer en deux ou la foule arrive à créer elle même ce wall of death. Si la distance qui sépare les deux côtés est grande, faites attention à l’impact qui peut être particulièrement violent.

10. Les personnes qui sont collées à la barrière vont très certainement râler mais dites-vous bien que vous n’en avez rien à foutre. Elles savent qu’elles vont subir les vagues de pogos dans leurs dos mais elles ont choisi cette place alors tant pis pour elles.

11. Les filles sont fragiles les gars, donc allez-y doucement, même avec celles qui sont dans la fosse.

12. Le circle pit. Il consiste à tourner en rond très vite, c’est intéressant à vivre.

13. Dites vous bien que plus la zone de pogo vous propose d’espaces vides, plus les chances de se faire mal seront grandes. En effet, les gens pourront prendre beaucoup plus d’élan et l’impact fera donc plus mal. Par contre dans les zones de pogo où on est serré comme des sardines là vous aurez droit à une chaleur étouffante et à une ravissante odeur de transpiration environnante.

14. Peut-être n’est-ce connu que dans le sud ouest de la France grâce à nos férias mais le paquito (cf photo) c’est vraiment génial comme danse en concert. J’ai le souvenir d’un paquito Géant organisé sur du Alestorm, on se serait réellement cru dans les galères sur la mer. Vous pouvez lancer un paquito général à partir de 2 personnes. 1 personne c’est faisable aussi mais cela reste plus difficile.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

EN : This list will assume that you want to take full advantage of this concert and therefore you will be at the heart of the pit doing the pogo and all that stuff. This list is for a concert of folk metal.

1. Fasten your shoes properly. If like me you wear casual shoes, then think again shoelaces, otherwise be sure to lose your shoes.

2. Take cash with you if you want to get around the side of merchandising (buying t shirts, buttons, hoodies, CD, …) often they do not accept credit card or checks, so think well take the cash. It will also be useful for the bar and beer. Also keep all your belongings: mobile, wallet … where they can not fall. Backpack or pocket with zipper are rather practical.

3. Try to come as light as possible because the heat can rise very quickly and you will soon be crowded with your coat and / or your sweater. You will often see people naked torsos in the pit at a given time as the heat can become unbearable.

4. Hydrate yourself with water or beer.

5. If you have never been to a metal concert, tell yourself that there are rules (implicit):

a. Nobody forces you to enter a pogo, if you find yourself in a pogo, just back away a bit and everything will be fine.

b. Beware if you are on the border area pogo, pay attention because very often you come pogoteurs above. It is not their fault but due to the energy expended in this area very often people find themselves projected in all directions. In these cases do as the others: stretch your arms forward and push them.

c. If someone falls, he is IMMEDIATELY helped by those closest around him to make him back on his feet.

d. If someone wants to slam, pay attention to your head, you may inadvertently put a kick. Being more often than 2 meters above the ground, be careful also to his head if he falls he can really hurt. Think therefore be very careful in his head.

e. If you have the opportunity to slam one day, do it because it’s still cool.

6. It only takes one person to start a pogo. I want to show the many times I took the initiative to shake a bit and the crowd is gone. Everyone wants to pogo but nobody wants to take the first step, do not hesitate to take that first step then.

7. In a pogo we do not hit people, are only shoots. If someone makes you a nudge or a kick voluntarily is an asshole. Generally you use the arm or forearm and the strength of your body and that’s all.

8. Folk metal concerts are happier, the atmosphere is always great, so do not hesitate to take the shoulder the first person at your side and dance together. You will see very quickly that the human chain will be very large.

9. The wall of death: this is dangerous. Two ways to do a wall of death: the singer asked the crowd to separate into two or crowd itself manages to create this wall of death. If the distance between the two sides is high, pay attention to the impact that can be particularly violent.

10. People who are stuck at the barrier will certainly grumble but tell yourself that you do not care. They know that they will suffer the waves pogos their backs but they chose this place so much the worse for them.

11. Girls are fragile, guys, so go easy, even with those who are in the pit.

12. The circle pit. It is round in circles very fast, it’s interesting to live.

13. Tell yourself that most area offers pogo empty spaces, the more chances of getting hurt are high. In effect, people can take a lot more momentum and impact will be more wrong. On the contrary, in areas where it is tight pogo like sardines then you are entitled to a stifling heat and a lovely smell of sweat surrounding.

14. Perhaps it is known only in the south west of France with our feria but the paquito (cf photo) is really great as dance concert. I remember a giant paquito organized for Alestorm, we would have actually believed in the galleys on the sea. You can run a general paquito with 2 people. 1 person is also feasible but it is more difficult.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

cover  IMGP2771

FR : Okay chers amis, cet album est particulier. Particulier dans le sens où je ne prévoyais pas d’en parler aussi tôt. Cependant il s’avère que notre compatriote, Florence Cassez, retenue prisonnière au Mexique pendant 2603 jours est en cours de libération après avoir clâmé son innocence depuis le début. Cette review lui est donc dédiée pour elle et son combat face à une justive mexicaine particulièrement dûre envers elle.

Trollfest sont connus pour faire ce qu’ils appellent du True Norvegian Balkan Metal. leur music est très tavernière. Vous ne pouvez pas vous imaginer Trollfest sans imaginer les litres de bières qu’ils ont pu boire. Ces types boivent beaucoup, BEAUCOUP de bière. Brumlebassen est leur dernier album sorti en 2012 et basé sur le thème du mexique. On peut par exemple y entendre des trompettes et autres instruments du genre aux sonorités mexicaines. Oui c’est brutal, plus qu’Ensiferum, mais c’est un réel plaisir de prendre part à un de leur concert. Là encore, la fosse est très charmante et rien ne vous arrivera à part une joie immense et d’incroyable pogos et circle pits. Par ailleurs, leur couverture d’album est particulièrement belle. Trollfest ne se prennent pas trop au sérieux, mais derrière leurs airs de grand adolescents, il y a des gens au grant talent.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

EN : Okay guys, this album is special. Special because I didn’t plan to talk about this one today. BUT a very nice event happened : Florence Cassez one of our countrywoman is freed from her mexican jail after having spent 2603 days there claiming everyday her innocence. This review is a dedication to her and her fight against a tough mexican justice.

Trollfest are known for making what they call True Norvegian Balkan Metal. Their music is very tavern-friendly. You can’t imagine Trollfest without imagine the liters of beer they’ve drunk. Those guys drink a lot, A LOT of beer. Brumlebassen is their last album, released in 2012 and based on the theme of Mexico. We can hear for example trumpets and instruments like that. Yes that’s a brutal album, more than Ensiferum, but it’s still a real pleasure to take part to one on their gig. Again, the pit is very cool and nothing will happen to you except joy and incredible pogos or circle pits. Btw, the cover art is just beautiful. Trollfest don’t take themselves too seriously but behind those old teenagers looks, there are true talented guys.

http://www.deezer.com/fr/album/5445651

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia