Articles Tagués ‘wall of death’

Trollfest - Hall of fame, diploma, visit cards, pick, sticker, postcard

[FR] Mon nouveau hall of fame.
->
Mon diplôme de membre street team du mois de février 2014 de Trollfest avec tous les cadeaux qui allaient avec : les cartes de visite du groupe, un médiator TRES fluorescent, un ouvre bière.
Egalement présents sur la photo : un sticker Kaptein Kaos, une carte postale Kaos Corp, le flyer de la soirée et surtout la baguette du batteur que j’ai réussi à chopper dans la foule après avoir pété la gueule à tout le monde. Non je déconne, j’ai eu de la chatte.

Bon donc du coup petit bilan de la soirée [Toulouse] – 23/04/2014 – Trollfest + Finsterforst + Cryptic Forest par les merveilleux gars de SPM Prod au Connexion Café.

Petites crèpes au nutella, un café avant de prendre la route. Un petit sandwich au houmous pendant le long trajet en métro et me voilà au connexion.
Armé de mon argument « je suis sur la guestlist, dégagez les péons », (bon en vrai j’ai juste dit « bonjour j’ai un cadeau pour le groupe, je peux monter ? »), j’ai pu aller en backstage.
J’avais prévu un petit contest macarena pour gagner le foie gras apporté mais bon c’aurait été galère à gérer du coup je n’ai fait que le leur remettre.
Petite photo avec tout le groupe ou presque faite par le batteur qui a un bien meilleur mobile que le mien.
On m’invite à m’assoir sur le canapé et discuter as much as I want ET ON M’OFFRE MEME UNE BIERE. Putain une bière offerte par Trollfest quoi.
On m’offre aussi une carte de visite et un médiator que je réoffrirai à un ami par la suite vu que je venais de les recevoir dans mon street team package.
Parmi l’échange on retrouvera une forte suggestion de ma part de faire une cover de Los Del Mar – Macarena (« Imagine a whole Hellfest Open Air Festival or Wacken Open Air dancing it! ») par le groupe ce à quoi le chanteur me répond qu’il voudrait faire une reprise de Mambo n°5.
Je suggère également au groupe de prendre Meredith Hunter en première partie la prochaine fois qu’ils viennent à Toulouse. Je vous parle très vite de ce groupe, restez connectés.
Je finirai par descendre retrouver mes copains, me la péter et attaquer la première partie.
Cryptic Forest : rien de bien spécifique à dire tant sur la presta que sur le public. C’est une première partie, fallait s’y attendre.
Finsterforst : ça commence à s’agiter et les pogos se lancent. Finalement cela n’aura pas été moi qui l’ait lancé ce coup-ci, tant pis chacun son tour.
Par contre je lancerai le premier wall of death et le premier paquito.
Je pense que je dois à ce premier wall le bleu sur mon bras, c’était très football américain comme moment.
Trollfest : les artistes de la soirée font leur entrée et peu de personnes dans le pit à ce moment-là ce qui n’empêche pas un ami et moi de foutre un peu le bordel.
Peu à peu cela finira bien évidemment par se remplir.
Les pogos se font plus agressifs et le second wall of death m’aura quasiment knocked out en me prenant un coup de boule de malade m’étourdissant une bonne minute.
Je parviens à lancer un second paquito parce que c’est cool les paquitos quand même.
Et là c’est le moment de parler des choses improbables qui se passent dans ce genre d’événement : la foule qui crie PA-PA-YOU PA-PA-YOU à chaque intermède. Cela finira par un ♫ Papayou Papayou Papayou papayou lélé ♫. Trollfest ne s’est pas démonté et lors des premiers pa-pa-you ils nous ont accompagné en rythme à la batterie et ils ont fini par rester pantois sur les papayou lélé.
In fine il apparait que la tenue du chanteur, une chemise à fleurs, a rappelé à l’audience le regretté Carlos.
Durant la chanson où tout le monde fait woof woof woof, les gars de cryptic forest ont claqué une queuleuleu dans la foule à laquelle mes amis et moi avons pris part et qui s’est terminée sur scène où on a foutu un beau bordel. (again)
A la fin je sais pas si on a gagné un second rappel ou si c’était prévu mais bon on a encore foutu bien le bordel et terminé par chanter acapella Papayou lélé.
La technique, que dis-je, les dieux de la technique (les gens qui gèrent le son) nous ont fait l’honneur de diffuser sur les enceintes la fameuse chanson et nous avons donc fait une queuleuleu leadé par votre serviteur himself avec ma baguette et c’était cool.
In fine, on passe au merch et on se casse en se disant que putain c’était épique.

En résumé : j’ai rencontré le groupe, j’ai claqué trois paquitos, deux des trois wall of death, j’ai explosé ma tête et on a chanté Papayou lélé.

PS : En backstage ils m’ont fait tenir une pancarte en norvégien qui dit je sais plus trop quoi et on me verra donc très certainement sur le making of. Mais surtout on est passé devant la caméra à la fin aussi où nous avons chanté Papayou lélé. J’assume (bon pas trop trop mais bon c’est pas grave).

PS 2 : j’ai mal partout.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN]This English translation is probably filled with mistakes.
My new hall of fame .
– >
I graduated from street team member in February 2014 for Trollfest with all the gifts that went with: the cards from the band members, a VERY fluorescent pick, and a beer opener.
Also in the photo: a  Kaptein Kaos sticker, a Kaos Corp postcard, the flyer of the event and most of all the drum stick used during the show that I managed to catch in the crowd after beating everyone. No I’m kidding , I just got lucky.

Here is my kind of report for [ Toulouse, France ] – 23.04.2014 – Trollfest + Finsterforst + Cryptic Forest by the wonderful guys of SPM Prod at Connection Café.

Some crepes with Nutella and a coffee before hitting the road. A sandwich with hummus eaten during the long subway ride and I arrived at the venue.
Armed with my argument  » I’m on the guestlist, get out of my way you peasants!  » ( in real life I just said « hello I have a gift for the group, can I come in? » ), I was able to go backstage .
I expected a little macarena contest to win the foie gras I had brought ​​but it’d have been hard to do so I just gave it to them.
A photo with almost all the band made ​​by the drummer who has a better mobile than me. Trollbank if you read me, please send it to me. 🙂
They invite me to sit down on the couch and talk as much as I want AND OFFER ME A BEER. I got a fucking beer offered by Trollfest!
One of the guys also offers me a card and a pick that I’ll reoffer to a friend later since that I had received one in my street team package.
Among the exchange we had I made a strong suggestion do a cover of Los Del Mar – Macarena (« ! Imagine a whole Hellfest Open Air or Wacken Open Air Festival dancing it » ) by the group to which the singer replied he would like to do a cover of Mambo No.5.
I also suggest the group to pick Meredith Hunter for the next time they tour in Toulouse and/or France. And I’ll talk about Meredith Hunter this week so stay tuned.
So now let’s talk about the gigs.
Cryptic Forest: nothing specific to say as for the show and as for the crowd. This is the first part, so not very surprising.
Finsterforst : it starts to shake a bit and pogos are launched. It has not been me who had started on this one, but it’s okay.
But I will launch the first wall of death and the first paquito .
This first wall probably is the reason why I have a big blue on my arm, that was a very american football moment to me.
Trollfest : the artists of the evening are entering and very few people in the pit. This does not prevent a friend and I to make a little mess .
Gradually this pit will eventually fill up.
The pogos become more aggressive and the second wall of death almost knocked me out for an entire minute.
I manage to launch a second paquito because paquitos are cool things.
And then it’s time to talk about the improbable things that happen in this kind of event : the crowd screaming PA-PA-YOU PA-PA-YOU to each interlude . This will end to a ♫Papayou Papayou Papayou papayou lélé ♫ . Trollfest has not dismantled and in the first pa-pa-you they were happy to join us in rhythm on drums and they ended up speechless when we sang the Papayou song.

Ultimately it appears that the conduct of the singer, a flowered shirt, reminded the audience of the late Carlos.
During the song where everyone sings « woof woof woof », the guys from cryptic forest did a « queuleuleu » in the crowd so my friends and I took part and ended on stage where he was a fucking beautiful mess. (again)
In the end I do not know if we won a second rappel or if it was planned but it was still damn good and finished by singing acapella Papayou lélé .
The sound manager, or should I say, the god of the sound management have done us the honor to broadcast on the speakers the famous song so we made a queuleuleu lead by myself with my baguette and it was cool.
Ultimately, we went to the merch booth and spent our last coins there. Well my friends spent their last ones and offered me the zipper and I bought the t-shirt.

In summary : I met the group , I run three paquitos, two of the three walls of death , I blew my head and sang Papayou lélé .

PS: Backstage they made me hold a sign that says in Norwegian I don’t know what exactly what for the making of.
But most of al we went to the camera at the end and we sang Papayou lélé. So yes, this is me singing with my friends.

PS 2: I’m sore.

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Publicités
Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013

Alestorm Toulouse le saint des seins 20-03-2013 (Photo by KissJata)

FR : Cette liste partira du principe que vous voulez profiter à fond de ce concert et que par conséquent vous serez au coeur de la fosse en train de faire des pogos et tout ce qui va bien. Cette liste est établie pour un concert de folk métal.

1. Attachez bien comme il faut vos chaussures. Si comme moi vous portez des chaussures décontractées, alors pensez à refaire vos lacets, sinon soyez sûrs de perdre vos chaussures.

2. Prenez de l’argent liquide avec vous si vous voulez faire un tour du côté du merchandising (achat de t shirts, badges, sweats, CD…) souvent ils n’acceptent pas la carte bleue ou les chèques, pensez donc bien à prendre du liquide. Il vous sera également utile pour le bar et les bières. Pensez également à placer tous vos objets : mobile, portefeuille… là où ils ne pourront pas tomber. Le sac à dos ou la poche avec fermeture éclair sont donc plutôt pratiques.

3. Essayez de venir le plus léger possible car la chaleur peut monter très très vite et vous serez vite encombrés avec votre manteau et/ou votre pull. Vous verrez souvent des gens torses nus dans la fosse à un moment donné tant la chaleur peut devenir insupportable.

4. Hydratez-vous avec de l’eau ou de la bière.

5. Si vous n’avez jamais vécu de concert de métal, dites-vous bien qu’il y a des règles (implicites) :

a. Personne ne vous force à entrer dans un pogo, si vous vous retrouvez dans un pogo, il vous suffit de vous écarter un peu et tout se passera bien.

b. Attention si vous êtes à la frontière de la zone de pogo, restez vigilants car très souvent les pogoteurs vous arriveront dessus. Ce n’est pas de leur faute mais compte tenu de l’énergie déployée dans cette zone, très souvent les gens se retrouvent projetés dans tous les sens. Dans ces cas là faites comme les autres : tendez vos bras en avant et repoussez-les.

c. Si quelqu’un tombe, il se fait IMMEDIATEMENT aider par les personnes les plus proches qui l’entourent pour qu’il soit remis sur ses pieds. Il m’est arrivé de tomber et j’ai été immédiatement relevé, pensez à remercier ceux qui vous ont aidé.

d. Si quelqu’un venait à slammer, faites attention à votre tête, il peut involontairement vous mettre un coup de pied. De plus en étant bien souvent à 2 mètres au dessus du sol, faites attention à sa tête également car si il tombe il peut se faire très mal. Pensez donc bien à faire très attention à sa tête.

e. Si vous avez l’occasion de slammer un jour, faites le parce que c’est quand même super cool.

6. Il suffit d’une seule personne pour lancer un pogo. J’en veux pour preuve les nombreuses fois où j’ai pris l’initiative d’agiter un peu la foule et c’est parti. Tout le monde veut pogoter mais personne ne veut faire le premier pas, n’hésitez pas à faire ce premier pas donc.

7. Dans un pogo on ne frappe pas les gens, ce ne sont que des « poussages ». Si quelqu’un vous met un coup de coude ou un coup de pied volontairement, c’est un enfoiré. En général on utilise le bras ou l’avant bras et la force de son corps et c’est tout.

8. Les concerts folk métal sont les plus joyeux, l’ambiance y est toujours géniale, aussi n’hésitez pas à prendre par l’épaule la première personne à vos côtés et à danser ensemble. Vous verrez que très rapidement la chaine humaine sera très grande.

9. Le wall of death : là c’est dangereux. Deux moyens de faire un wall of death : le chanteur demande à la foule de se séparer en deux ou la foule arrive à créer elle même ce wall of death. Si la distance qui sépare les deux côtés est grande, faites attention à l’impact qui peut être particulièrement violent.

10. Les personnes qui sont collées à la barrière vont très certainement râler mais dites-vous bien que vous n’en avez rien à foutre. Elles savent qu’elles vont subir les vagues de pogos dans leurs dos mais elles ont choisi cette place alors tant pis pour elles.

11. Les filles sont fragiles les gars, donc allez-y doucement, même avec celles qui sont dans la fosse.

12. Le circle pit. Il consiste à tourner en rond très vite, c’est intéressant à vivre.

13. Dites vous bien que plus la zone de pogo vous propose d’espaces vides, plus les chances de se faire mal seront grandes. En effet, les gens pourront prendre beaucoup plus d’élan et l’impact fera donc plus mal. Par contre dans les zones de pogo où on est serré comme des sardines là vous aurez droit à une chaleur étouffante et à une ravissante odeur de transpiration environnante.

14. Peut-être n’est-ce connu que dans le sud ouest de la France grâce à nos férias mais le paquito (cf photo) c’est vraiment génial comme danse en concert. J’ai le souvenir d’un paquito Géant organisé sur du Alestorm, on se serait réellement cru dans les galères sur la mer. Vous pouvez lancer un paquito général à partir de 2 personnes. 1 personne c’est faisable aussi mais cela reste plus difficile.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

EN : This list will assume that you want to take full advantage of this concert and therefore you will be at the heart of the pit doing the pogo and all that stuff. This list is for a concert of folk metal.

1. Fasten your shoes properly. If like me you wear casual shoes, then think again shoelaces, otherwise be sure to lose your shoes.

2. Take cash with you if you want to get around the side of merchandising (buying t shirts, buttons, hoodies, CD, …) often they do not accept credit card or checks, so think well take the cash. It will also be useful for the bar and beer. Also keep all your belongings: mobile, wallet … where they can not fall. Backpack or pocket with zipper are rather practical.

3. Try to come as light as possible because the heat can rise very quickly and you will soon be crowded with your coat and / or your sweater. You will often see people naked torsos in the pit at a given time as the heat can become unbearable.

4. Hydrate yourself with water or beer.

5. If you have never been to a metal concert, tell yourself that there are rules (implicit):

a. Nobody forces you to enter a pogo, if you find yourself in a pogo, just back away a bit and everything will be fine.

b. Beware if you are on the border area pogo, pay attention because very often you come pogoteurs above. It is not their fault but due to the energy expended in this area very often people find themselves projected in all directions. In these cases do as the others: stretch your arms forward and push them.

c. If someone falls, he is IMMEDIATELY helped by those closest around him to make him back on his feet.

d. If someone wants to slam, pay attention to your head, you may inadvertently put a kick. Being more often than 2 meters above the ground, be careful also to his head if he falls he can really hurt. Think therefore be very careful in his head.

e. If you have the opportunity to slam one day, do it because it’s still cool.

6. It only takes one person to start a pogo. I want to show the many times I took the initiative to shake a bit and the crowd is gone. Everyone wants to pogo but nobody wants to take the first step, do not hesitate to take that first step then.

7. In a pogo we do not hit people, are only shoots. If someone makes you a nudge or a kick voluntarily is an asshole. Generally you use the arm or forearm and the strength of your body and that’s all.

8. Folk metal concerts are happier, the atmosphere is always great, so do not hesitate to take the shoulder the first person at your side and dance together. You will see very quickly that the human chain will be very large.

9. The wall of death: this is dangerous. Two ways to do a wall of death: the singer asked the crowd to separate into two or crowd itself manages to create this wall of death. If the distance between the two sides is high, pay attention to the impact that can be particularly violent.

10. People who are stuck at the barrier will certainly grumble but tell yourself that you do not care. They know that they will suffer the waves pogos their backs but they chose this place so much the worse for them.

11. Girls are fragile, guys, so go easy, even with those who are in the pit.

12. The circle pit. It is round in circles very fast, it’s interesting to live.

13. Tell yourself that most area offers pogo empty spaces, the more chances of getting hurt are high. In effect, people can take a lot more momentum and impact will be more wrong. On the contrary, in areas where it is tight pogo like sardines then you are entitled to a stifling heat and a lovely smell of sweat surrounding.

14. Perhaps it is known only in the south west of France with our feria but the paquito (cf photo) is really great as dance concert. I remember a giant paquito organized for Alestorm, we would have actually believed in the galleys on the sea. You can run a general paquito with 2 people. 1 person is also feasible but it is more difficult.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia