Photo : Flavien Prioreau

Photo : Flavien Prioreau

J’avais envie d’écrire cette chronique depuis un petit moment déjà et croyez-le ou non, le destin semblait vouloir me dire que vraiment ça urgeait là. En allumant la radio de mon automobile, je cherchais une station et tombais sur une station inconnue « Radio Néo » et découvrais avec quasi certitude Circé Deslandes. Aucun moyen de vérifier si c’était bien le cas ou pas, mais j’étais persuadé que c’était elle. Pourquoi ? Sa voix, ses textes. Après quelques recherches, je me donne raison grâce aux quelques extraits de textes que je retins. Et quelques jours plus tard, rebelote, je retrouve notre amie sur cette même onde au moment même où je reprends ma voiture. Ca va j’ai compris, je vais l’écrire cette chronique. 🙂

La première fois que j’ai entendu parler de Circé Deslandes c’était sous son ancien nom de scène « Cécilia H ».

Je regardais la chaîne de télévision Nolife (que je vous recommande très fortement) et comme à chaque fois il y avait des clips plus ou moins étranges, je tombais alors sur le clip « pour oublier ». Intrigué par l’atmostphère, les costumes, les paroles et la voix (et la beauté aussi) de la demoiselle, je me renseignais alors sur cette chanteuse. Et voilà comment j’ai appris qui était Circé Deslandes.
Quelques temps après, je vois apparaitre une campagne de financement participatif (crowdfunding) pour la création du clip d’une de ses chansons : « ta bite ». Je suis un fervant défenseur du crowdfunding et ai déjà participé à quelques uns d’entre eux. Aussi ai-je pris part à cette campagne pour plusieurs raisons :

– La contrepartie était très honnête au vu du montant donné.
– Ca me faisait marrer de financer un clip qui s’appellait « ta bite ». Je suis un mec, c’est de l’humour de mec, vous pourriez pas comprendre je pense.
– Et parce que bon il faut quand même une raison « valable », la chanson est tout de même plutôt sympathique.

Il est trop tôt pour que je vous révèle le clip en question, mais ça y est après plusieurs mois d’attente, j’ai pu le voir en avant-première et je peux vous dire qu’il est chaud chaud chaud ! Sachez cependant que d’ici fin mars il devrait être en libre accès au public et j’éditerai alors cet article avec celui-ci.

J’ai survolé vaguement l’artiste sans mentionner ses oeuvres, équilibrons les choses si vous le voulez bien.

Pourquoi Circé Deslandes c’est très bien ? Parce que comme je le dis à tout ceux avec qui je parle de musique : l’important c’est la voix que je classe vulgairement en trois (ou quatre) niveaux :
– Amoureux
– Tolérable / passable / ouais ça va
– Détestable

Autant dire que si vous êtes dans la catégorie détestable et même si vous avez de très bons instrumentaux, c’est quand même mort pour vous, désolé. Je vous passe les critères subjectifs qui font que vous intégrerez tel ou tel niveau.

Circé Deslandes peut se féliciter d’intégrer la liste « amoureux », cette liste où les voix sont vraiment hors du commun et ont une âme à part entière.
Sa voix est calme, posée, profonde, envoutante, hypnotisante et moi j’aime ça. L’anglais dirait « love that ».

Attention à partir de là c’est une analyse personnelle qui peut très certainement être erronée mais c’est comme la peinture, chacun l’interprète comme il le sent et j’argumente mes propos qui plus est.

Afin de réaliser au mieux cette chronique j’écoute l’intégralité de ses productions jusque-là. Il ressort clairement un rapport étrange au corps humain : le sien surtout et celui de l’autre parfois. Une chanson dédiée au pénis, une chanson dédiée à sa paire de seins, une chanson qui s’interroge sur savoir si oui ou non on l’aimerait après la dégradation de son corps à cause de l’âge, le pénis qu’elle aimerait tant avoir. Souvent nue ou dénudée dans ses clips aussi d’ailleurs. Mon analyse est qu’elle n’a sûrement que trop peu de fois reçu de compliments sur la beauté de son corps et complexe et/ou qu’elle a eu de tristes relations amoureusses, aussi le dis-je : Circé tu es splendide, n’aie honte de rien.

Côté paroles, car pour une fois je comprends et m’intéresse aux paroles vu que c’est du français nous retrouvons des textes qui sortent de l’ordinaire comme indiqué plus haut. A l’image d’une GiedRé elle fait dans l’original, restant cependant beaucoup moins « violente » (quoi que ça reste à voir parfois) que cette dernière et plus poétique. Je repense aussi à cette chanson assez dure de Diabologum – La maman et la putain que ce soit du côté de l’intonation ou des textes critiques.

Circé Deslandes ce n’est pas juste des chansons, c’est un univers et ça c’est pas courant qu’un artiste nous propose un univers unique à soi. Je n’attends désormais qu’une seule chose : qu’elle devient suffisamment connue pour atteindre le sud-ouest de la France et qu’enfin je puisse apprécier la demoiselle en concert live à Toulouse. Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire chers internautes, chers lecteurs : écoutez, achetez, partagez sa musique (et mon article aussi ça serait sympa ^^) et ensemble, rendons-lui la célébrité qui lui est méritée. Je vous invite d’ailleurs à ce titre à écouter son titre Les rêveurs échoués sur son Soundcloud, vous comprendrez la phrase précédente.

Mise à jour : vous pouvez désormais voir le clip de « Ta bite » pour lequel j’ai participé financièrement. Bon visionnage.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

https://soundcloud.com/circe-deslandes : retrouvez deux de ses chansons à cette adresse.

https://www.facebook.com/Circe.Deslandes

https://twitter.com/circedeslandes

Youtube : https://www.youtube.com/user/TheMistercake : La plupart de ses chansons sont disponibles à cette adresse.

Label : http://www.nuun-records.com/our-artists/

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Publicités
commentaires
  1. […] Circé Deslandes, l’artiste parfaite mais qui ne le sait pas ? 17 mars 2014 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s