Articles Tagués ‘ghrenassia’

Si avec un titre pareil je n’ai pas des centaines de vues, promis je vous mettrai des b00bs et des chatons la prochaine fois.

 

Comme pour mon article sur Circé Deslandes, notre histoire est en étroit lien et pour le coup en lien direct avec Radio Néo. La petite indépendante que j’écoute régulièrement diffusait cette chanson et j’ai plutôt bien aimé ce qui se présentait à mes oreilles. De ce fait, ma mission a été de découvrir le nom de la chanson. Google étant mon ami, j’ai alors été très surpris de voir que la si belle voix profonde que j’entendais était celle de Jean-Pierre Castaldi. Celui qui a longtemps présenté Fort Boyard ou encore joué dans des films Astérix a donc une nouvelle corde à son arc : la chanson.

Je souhaite traîter cette chanson avec une réelle objectivité et cela est possible par le fait que j’ai appris PAR LA SUITE que c’était Castaldi derrière l’accompagnement vocal.

Bon je vais pas me pencher sur qui sont ces The Subs, parce que je m’en branle un peu et les commentaires Youtube me suffisent pour savoir qu’ils sont Belges et que c’est courant ce genre de conneries de leur part.

Concernant la partie instrumentale et vocale, indéniablement la voix de Castaldi est l’atout majeur de la chanson. Posant son flow avec un charisme de dingue il impose son aura. L’accompagnement electro est pas mal et fait en sorte que l’ensemble soit cohérent. Par contre il nous parle d’avion, enfin du Concorde, du coup les paroles sont un peu chiantes et surtout complètement cheloues comparées au clip.

Parce que le clip il vaut son pesant de cacahuètes mes braves gens : du bon gros WTF comme on les aime. Mention spéciale au corps décédé à la double paire d’oreille et à la gamine qui projette un plasma depuis sa bouche en forme pyramidale.

Malgré la critique absurde que je peins de cette création musicale, sachez que c’est pour moi une très bonne surprise et une harmonie globale se dégage de la chose avec une pensée au loin pour les mystérieuses cités d’or. C’est pas le titre de l’année mais ma foi c’est fun.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Publicités

(2007) Daemonia Nymphe - Krataia Asterope

[FR] Je suis étonné de n’avoir jamais parlé de ce groupe absolument époustouflant depuis l’existence de ce blog. Il  est vrai que j’ai freiné le rythme de mes publications mais Daemonia Nymphe, c’est incroyable que j’ai manqué de vous en parler.

Daemonia Nymphe est une formation grecque et qui vit actuellement à Londres. Ils sont sur un créneau doublement rare : l’ésotérique et la musique ancienne. Grecque ancienne pour être plus exact. Et ils ne font pas juste usage de mélodies des temps anciens, non non. Ils utilisent des vrais instruments reproduits de la Grèce antique.

Daemonia Nymphe est envoutant, hypnotisant. On n’est plus du tout les pieds sur terre et nous voguons à mille lieues de là où nous nous trouvons à l’écoute de cet album. Je ne vous mens pas quand je dis que j’ai dû écouter cet album au moins 250 fois et je ne serais pas étonné que ce soit le double. Tout est absolument parfait dans cet album.

La partie instrumentale comme indiqué ci-dessus est complètement ésotérique, ritualistique et le duo vocal masculin féminin qui accompagne cette dernière renforce ce sentiment. La dame a une voix douce et l’homme a ce genre de voix masculines qui me plaisent : bien graves et profondes comme on peut le retrouver chez Syven avec Andy Koski-Semmens.

Empruntant également au tribal, cet album n’est pas une messe noire mais une messe musicale.

Notons que toutes les chansons ne se veulent pas sombres, certaines sont même particulièrement illumineuses voire porteuses d’un message d’espoir musical.

PUTAIN J’AIME CE GROUPE ! ♥

L’écoute est magnifique mais surtout le visuel l’est encore plus. En effet lors de leurs prestations scéniques, Daemonia Nymphe sont vêtus de costumes, de masques et sont tous plus beaux les uns que les autres. Mention spéciale évidemment aux dames du lot. Je ne me base malheureusement que sur les photos et vidéos de leurs clips et concerts car je n’ai jamais eu l’occasion de les voir en concert. C’est à ce titre que je les ai contacté pour récupérer leur rider et tenter de démarcher des promoteurs susceptibles de les accueillir. Si jamais vous souhaitez les faire venir en France, n’hésitez pas une seule seconde à prendre contact avec moi ou avec le groupe directement, c’est une action que je relaierai largement par la suite en tout cas soyez en sûrs.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN] I am surprised that I never talked about this group absolutely breathtaking since the existence of this blog. It is true that I have slowed down the pace of my publications but Daemonia Nymph, it’s amazing that I’ve been waiting that long to tell you about them.

Daemonia Nymph is a Greek band and which currently lives in London. They are on a doubly unusual niche: the esoteric and ancient music. Ancient Greek to be exact. And they do not just use old melodies, no no. They use real instruments played in Ancient Greece.

Daemonia Nymph is captivating, mesmerizing. It is not at all grounded and we sail a thousand miles from where we are listening to this album. I kid you not when I say that I have listened to this album at least 250 times and I would not be surprised either double. Everything is absolutely perfect in this album.

The instrumental part as described above is completely esoteric, ritualistic and the male and female vocal duo that accompanies it reinforces that feeling. The lady has a sweet voice and the man has that kind of male voices that appeal to me very serious and deep as one can find in Syven with Andy Koski-Semmens.

Also borrowing from the tribal, this album is not a black mass but a musical mass.

Note that all the songs do not want to dark, some are particularly illumineuses or convey a message of hope musical.

FUCK I LOVE THIS GROUP! ♥

Listening is great but especially the visual is stunning. Indeed, during their live performances, Daemonia Nymph are dressed in costumes, masks and are beautiful. Special mention of course to the ladies of the lot. Unfortunately, I base myself on photos and videos of their lives and concerts because I’ve never had the opportunity to see them live. It is for this reason that I have contacted them to get their rider and try to solicit promoters to receive them. If you ever want to bring them to France, do not hesitate one second to contact me ot the group, it is an action that I’ll share widely thereafter.

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

484079_358231317620747_1947835485_n

[FR] Risque de second degré élevé à la lecture de cet article.

DJ Kran0 (c’est un zéro mais wordpress fait de la merde) est un jeune musicien de Toulouse, France et grand et vieil ami à moi. Pianiste, guitariste, graphiste, chef cuisinier amateur spécialiste dans la cuisson de pâtes, la réalisation de pizzas et burgers, il est touche-à-tout.

Il y a quelques années entre deux vidéos de Skrillex et Carlos, il découvre la makina sur Youtube. La makina est une musique techno espagnole connue particulièrement pour son BPM élevé comme on dit dans le milieu. Traduction : c’est des boum boum qui vont très vite. Mais c’est espagnol. De par son statut de Toulousain, il ne lui faut que quelques heures pour arriver en Espagne et durant l’été 2013, il en profitera pour passer quelques jours pour apprendre auprès des meilleurs. Cependant il ne veut pas juste apprendre la makina, il veut se l’approprier et la réinventer, devenir l’Alain Ducasse de la makina.

Il bénéficie de son côté français et dieu sait que la french touch ça marche bien en ce moment. Lassé par la surenchère et les concours de bites que se lancent les différents artistes du milieu, il vient mettre un terme à tout cela avec ses productions « 30 000% Makina ».

Petit rappel historique, tout a commencé il y a quelques années quand on vit apparaitre les premières compilations 100% makina, puis vinrent les 200%, 300%… Année après année, les chiffres grandirent pour atteindre un « 4 000% makina ». Comme lui apprirent les DJ espagnols durant son séjour : « si es necesario, digas a tu publico que haces la ultima makina ». En tout cas c’est ce qu’il a retenu (mais il n’est pas sûr pour la conjugaison du verbe decir). Pour les non-hispanophones, ou ceux qui avaient des professeurs d’espagnols peu compétents, il faut comprendre ceci « si c’est nécessaire, indique à ton public que tu as l’ultime makina ».

Jonglant entre parties rythmées et flows plus légers, avec l’apport de voix de temps à autres, indéniablement il réinvente le genre.

Suite au succès grandissant, il s’associe à d’autres DJ locaux envieux de son succès tels que Dj I.G.N. et Cordy parce que c’est un mec bien DJ Kran0 et il n’a que faire de la notoriété de ses collaborateurs.

Généreux également avec son public il laisse en libre streaming et download les tracks de son soundcloud.

PS : il m’a fait l’honneur de m’accepter dans un de ses tracks : « You’d better be in my fap folder » à 3.37. Ouais ma gueule.

N’hésitez pas à le booker pour l’été prochain pour enflammer le dancefloor. Il a déjà enjaillé des publics gersois, ariégeois et creusois.

😀

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN] High risk of second degree in this article.

DJ Kran0 (that’s a zero, but wordpress is crap) is a young musician from Toulouse, France and an old good friend of mine. Pianist, guitarist, graphic designer, amateur chef specialized in cooking pasta, pizza and burgers, he’s a complete man.

A few years ago between two videos of Skrillex and Carlos, he discovered the makina on Youtube. The Makina is a Spanish techno music known especially for its high BPM as they say in the middle. Translation: it’s « boom boom » going very fast. But it is Spanish. Because of its Toulousain status, it takes just a few hours to get to Spain and during the summer of 2013, he will take advantage of a few days to learn from the best. But he did not just want to learn the makina, he wanted to appropriate and reinvent it and become the Alain Ducasse of the makina.

He’s French and god knows how the French touch works well these days. Tired of the overbidding and « penis size competition » that are getting artists of the makina music, he put an end to it with his « 30 000% Makina » productions.

Little history, it all started a few years ago when appeared the first compilation « 100% Makina », then came the 200%, 300% … Year after year, the numbers grew to reach a « 4000% makina » . As he learned from the Spanish DJs during his stay: « si es necesario, digas a tu publico que haces la ultima makina ». Anyway that‘s what he understood (but he’s not sure about the conjugation of the verb decir). For nonSpanish speakers, or those with little bad Spanish teachers, you must understand this « if necessary, tell your audience that you have the ultimate makina. »

Juggling between rhythmic parts and lighter flows, with the addition of voice from time to time, undeniably he reinvents the genre.

Following the growing success, he joined other local DJ envious of his success such as Dj I.G.N. and Cordy because he’s a good guy and doesn’t care of the notority of his collaborators.

Also generous with his audience he leaves for free streaming and download the tracks from his soundcloud.

PS: He did me the honor to accept me in one of his tracks: « You’d Better Be in my fap folder » at 3.37. Yeah that’s me, bitches.

Do not hesitate to book him for next summer to burn down the dancefloor. He already made a huge entertainment to people from those French departments : Gers, Ariège and Creuse

: D

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

komintern-le bal du rat mort-front komintern-le bal du rat mort-rear

Sorry international folks, I don’t translate this one because it’s a French album with a strong importance of the lyrics, but you can listen to it, there are instrumental only tracks and great musical backgrounds in all of the songs. It’s a psychedelic progressive rock jazz album.

Yo peuples du monde !

Aujourd’hui ça va parler vintage, ça va parler patriotisme, ça va parler français.

Komintern – Le bal du rat mort est une bombe atomique lâchée en 1970 et les collectionneurs de vinyls le savent c’est aussi une putain de rareté. Je ne fais pas exception à la règle donc si jamais vous mettez la main sur ce vinyl, contactez-moi, il m’intéresse.

Cet album au titre WTF se divise en 5 éléments (ou plutôt deux pour les deux faces du vinyl). Dans un premier temps nous avons la face A qui est un mélange de psychédélique et de jazz/rock progressif. D’une durée de seize minutes il peut s’avérer quand même long et ennuyant au bout d’un moment. Mais indéniablement l’ensemble est vachement bien foutu.

Toute cette première partie est pûrement instrumentale et contient parfois des sonorités que je qualifierais quelque peu de patriotiques / villageoises. Cherchez pas j’ai toujours des adjectifs bizarres pour décrire mes pensées.

Par la suite on rentre dans le vif du sujet et le WTF le plus total avec les parties comprenant des paroles. Paroles et titres de chansons qui sont sans queue ni tête mais qui nous font bien marrer.

Au final on termine par un « fou, roi, pantin » qui est juste magistral et que nos camarades non francophones ne comprendront malheureusement pas. Toujours en restant dans un univers jazz/rock psyché/progressif

Très bon fond sonore durant une soirée ou en écoute intimiste, cet album est un incontournable de la musique française.

Nul doute que vous retiendrez ad vitam eternam ce passage :

C’était l’été, fou, pantin, ventriloque
Qu’est-ce que ça peut faire à la putain Paris,
Vos âmes et vos corps, vos poisons et vos loques ?
Elle se secouera de vous, hargneux pourris !

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

cover

[FR] Wesh !

Comme promis et malgré les retards, voici enfin ma chronique de Trollfest – Kaptein Kaos. Je vais tenter ici de dépeindre l’atmosphère générale et l’essence de cet album.

Trollfest est un groupe que j’adore et que mes amis adorent également. Aussi est-il plaisant d’avoir eu leurs points de vue sur la carrière du groupe. Unanimement, et à l’inverse de la large majorité des groupes de musique, Trollfest va crescendo et continue de proposer toujours mieux dans ses productions.

J’ai un énorme coup de coeur pour ce groupe que j’ai pu rencontrer dans la vraie vie à Toulouse il y a quelques mois de cela. Vous pouvez d’ailleurs lire cela ici :
[Report] Toulouse – 23/04/2014 – Trollfest + Finsterforst + Cryptic Forest [SPM PROD]
Lors du concert de Toulouse, le groupe venait présenter au public son dernier bébé : Kaptein Kaos, je connaissais déjà un peu l’ambiance de l’album et dans la fosse c’était insane. Mais passons désormais à une critique studio et non live.

Il parait essentiel de procéder à une lecture en deux étapes de cette oeuvre. La partie musicale d’une part et la partie lyrics d’autre part.

Trollfest est dans la continuité de la diversité proposée par le groupe avec Brumlebassen en 2012. Si y a un connard qui vient vous dire que le metal c’est du bruit, du bruit, du bruit : envoyez-le écouter cet album. La richesse de Kaptein Kaos est à couper le souffle, tellement riche que j’étais effrayé de le chroniquer pour parvenir à décrire tout ce qui compose l’album. Trollfest connait la musique et ça se voit, empruntant au True Norvegian Balkan Metal, au swing, au jazz, une simili néo-valse (copyright The World Of Twinsen 2014 sur la description de ce genre musical) à l’exotisme, au pop rock, au folklore scandinave et plein d’autres genres divers auxquels on ne songerait pas en pensant à Trollfest. Mêlant à la fois sérieux et second degré, on est transporté tel un navire sur une mer capricieuse : tantôt agitée, tantôt calme, tantôt farceuse (souvent farceuse même). Pour écrire mes chroniques, je lance en même temps l’album que je présente, ainsi les idées viennent au fûr et à mesure. Indéniablement, cet album est un album de couple qui décrirait une relation amoureuse. Aussi, je pense que l’écoute est beaucoup plus agréable à plusieurs que tout seul, c’est un album qui se partage. Tout comme l’auteur de ses lignes, ce sont des romantiques nos trolls favoris.

Quel fou rire lorsqu’un « I wanna go to the cabana party tonight » pointe le bout de son nez. et qui du coup nous donne envie d’aller à cette soirée.

Côté histoire/lyrics, Kaptein Kaos traverse les âges comme le montrent si bien nos trolls en concert avec leurs costumes de dinosaures, romains, chinois… D’après mes sources, Toulouse fait partie des heureux élus à avoir vus ces costumes durant leur tournée, tout le monde ne semble pas les avoir vus.

Mes chroniques décrivent ma vision, elles sont complètement subjectives et peuvent présenter des erreurs, libre à vous d’y apporter une réponse.

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

[EN] Wesh!

As promised and in spite of the delays, my review of Trollfest – Kaptein Kaos is finally here. I am here going to try to depict the general atmosphere and the essence of this album.

Trollfest is a group I love and which my friends also love. So it is pleasant to have had their points of view on the career of the group. Unanimously, and contrary to the wide majority of the music groups, Trollfest goes crescendo and continues to propose always better in its productions.

I have an enormous crush for this group which I was able to meet in real life in Toulouse some months ago. You can read more about it here: [Report] Toulouse – 23/04/2014 – Trollfest + Finsterforst + Cryptic Forest [SPM PROD]

During the concert of Toulouse, the group came to present to the public their last baby: Kaptein Kaos. I already knew a little the atmosphere of the album and in the pit it was insane. But let us focus to a studio review and not a live one.

It seems essential to work in two phases for this chronicle. The musical part on one hand and the lyrics part on the other hand.

Trollfest is in the continuance of the variety proposed by the group with Brumlebassen in 2012. If a jerk comes to say to you that metal is only niose, noise, noise : send him a link to listen to this album. The richness of Kaptein Kaos is mindblowing, so rich that I was frightened to chronicle it to succeed in describing all which composes the album. Trollfest knows music and we see it, going from the True Norvegian Balkan Metal, from the swing, from the jazz, a simili neo-waltzs (copyright The World Of Twinsen 2014 on the description of this musical genre) in the exoticism, in the pop rock, in the Scandinavian folklore and other different kinds of which we would not think by thinking of Trollfest. Mixing at the same moment serious and second degree, we are transported like a vessel on a whimsical sea: sometimes shaken, sometimes peaceful, sometimes mischievous (often mischievous even). To write my chronicles, I play at the same time the album which I present, so the ideas come all along. Unmistakably, this album is an album of couple which would describe a love relation. So, I think that the listening is much more pleasant to some than alone, it is an album which is shared. Quite as the author of these lines, our favourite trolls are romantic.

What a crazy laughter when this appears:  » I wanna go to the cabana party tonight  » giving us a huge envy to attend to this party.

On the history / lyrics side, Kaptein Kaos crosses ages as show it so well our trolls in concerts with their suits of dinosaurs, Roman, Chinese… According to my sources, Toulouse is one of the rare shows to have seen these suits during their tour, everybody does not seem to have that luck.

My reviews describe my vision, they are completely subjective and can present errors, it is up to you to bring it an answer.

Guillaume Ghrenassia aka The World Of Twinsen

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

https://www.facebook.com/trollfestofficial

https://twitter.com/TrollfesT_Band

http://www.trollfest.com/

http://trollfest.bigcartel.com/

https://www.youtube.com/user/oivan

http://trollfestofficial.tumblr.com/