Archives de la catégorie ‘Interview’

Maia - Umbrose

Maia – Umbrose

Hello Maia and thanks for this interview. First of all, can you present yourself?

Hello Twinsen and The World of Twinsen subscribers/followers, it’s an absolute pleasure. I’m the creator of « Umbrose », and I hope this interview can lend some insight on my first step into making music.

How did you come to create Umbrose and does this mean anything in any language ?

Well, I’ve been an avid lover of music for my entire life. I can very seldom pass a day without it, and I felt that in order to to deepen my connection with it, I need to create my own. The idea of Umbrose has been at the back of my mind for a very long time, but the right time and place allowed it to become a reality for me.The name is derived from the word Umbra (Shade, shadow) in latin. Umbrose means shading, darkened, obscure.

Your first EP is signed under Audiokratik, a label that I know quite well seen that it’s run by my friend Aslak Tolonen. How did you two meet ?

I met him initially through his project « Nest ». I was fond of Nest for a for a long time, and then I decided to contact him with the intention of praising his music. We became friends after that, and have been for many years.

I know that he helped you for some elements in this debut album, what were they ?

A.T. helped me mostly with the mixing and mastering of the EP. I’d like to thank him for the help and support.

Your album could be categorized among others in the ambient/dark ambient music and some tracks remind me of Jaaportit, do you know this band ?

Ah yes, I do! However, not as well as I should. The comparison is very flattering. Ambient is a kind of music that I greatly enjoy, and I’m very happy that Umbrose took that kind of direction.

If yes, is it a reference for you ? There is also the use of the piano, which is a very important instrument for neoclassical music, a genre that I love a lot and I advise all of my readers to listen to Der Blaue Reiter – Nuclear Sun. We can also hear some electro sounds and drums which makes quite completes this album. Did you play all those instruments or were you helped for some of them ?

Almost every ambient project that I enjoy listening to was in some ways an inspiration for me. However, some more than others. Ulver, Rik Schaffer and Akira Yamaoka were the driving influences on this EP, as well as many other game soundtracks. I aim for creating an atmosphere. Funnily enough, the only instruments I play are the guitar and pennywhistle, both of which aren’t prominent on the EP. Instrumentation was written by me, using basic music theory, and the music is made from professional and pre-recorded sounds of each note, on each instrument.

Sadness surrounds us all along the listening of this album. It’s usually the case in that kind of genres, do you want to compose happier tracks for the next album or do you think of staying in that register ?

The direction that I feel Umbrose is taking is a dark and somber one. Aside from musical influences, I was inspired by various alternate reality settings, such as the Batman Universe, or the roleplaying game Vampire: The Masquerade. The feeling of experiencing a dark present, while reminiscing on fonder or romantic memories. However, I’m not limiting it to anything. I’ll flow with wherever it takes me.

I’ve seen that you’ve travelled a lot (USA, Israel, Finland for instance), did you meet underground bands that would really need to be highlighted in any kind of music ?

Yes! My time in Israel has allowed me to get really into the scene there. Winterhorde – (melodic/symphonic black metal) and Cruel Wonders – (neofolk), are two that you should definitely check out, among many more great bands.

I wanted to thank you for the trust you gave me by allowing me to upload your tracks on my channel and giving me this interview. I wish you all the best for your musical adventure. You’ll find this album here and please buy it at Audiokratik.

Twinsen

Visit my partner’s website: Prophecy Productions

Bonjour Maia et merci à toi pour cette interview. Premièrement, peux-tu te présenter ?

Bonjour à toi Twinsen et aux lecteurs/abonnés de The World of Twinsen, c’est un réel plaisir. Je suis la créatrice d’Umbrose, et j’espère que cette interview pourra vous prêter un aperçu de mes premiers pas dans la création musicale.

Comment en es-tu venue à créer Umbrose et qu’est ce que cela signifie ?

Alors, j’ai été une passionnée de musique toute ma vie. Je peux très rarement passer une journée sans elle, et je sentais que, pour approfondir ma relation avec elle, je devais créer ma propre musique. L’idée de Umbrose a été à l’arrière de mon esprit pendant un temps très long, mais le bon moment et le bon lieu ont permis d’en faire une réalité pour moi.
Le nom est dérivé du mot Umbra (nuance, ombre) en latin. Umbrose signifie ombrage, sombre, obscure.

Ton premier EP est signé sous le label Audiokratik, un label que je connais plutôt bien étant donné qu’il est dirigé par mon ami Aslak Tolonen. Comment vous êtes-vous rencontrés tous les deux ?

Je l’ai rencontré à la base à travers son projet Nest. J’étais vraiment à fond dans Nest depuis un moment et j’ai finalement décidé de le contacter dans le but de faire la louange de sa musique. Nous sommes par la suite devenus amis et ce depuis de nombreuses années désormais.

Je sais qu’il t’a aidé pour quelques éléments dans ce premier album, quells étaient-ils ?

A.T. m’a principalement aidé dans le mixage et le mastering de l’EP. J’aimerais le remercier pour l’aide et le soutien.

Ton album pourrait être catégorisé entre autre dans le genre ambient/dark ambient et certains de titres me rappellent Jaaportit, connais-tu ce groupe ?

Oh oui ! Cependant, pas autant que je le devrais. La comparaison est en tout cas très flatteuse. L’ambient est un genre de music que j’apprécie considérablement et je suis très heureuse qu’Umbrose ait pris ce genre de direction.

Si oui, est-ce une référence pour toi ? Il y a également une utilisation du piano, qui est un instrument très important pour la musique néoclassique, un genre que j’adore énormément et je recommande à tous mes lecteurs l’écoute de Der Blaue Reiter – Nuclear Sun.Nous pouvons aussi entendre des sonorités électro et de la batterie ce qui fait de cet album un album assez complet au final. As-tu joué tous ces instruments ou étais-tu aidée ?

Pratiquement tous les projets d’ambient que j’aime écouter sont en quelque sorte une inspiration pour moi. Cependant, certains le sont plus que d’autres. Ulver, Rik Schaffer et Akira Yamaoka étaient les influences majeures de cete EP, ainsi que plusieurs bandes originales de jeux vidéo. J’ai pour objectif de créer une atmosphère.Curieusement, les seuls instruments que je joue sont la guitare et le pipeau, qui tous deux ne sont pas de premier plan sur l’EP. L’instrumentation a été écrite par moi, en utilisant de la théorie musicale basique, et la musique est faite à partir de sons professionnels et préenregistrés de chaque note de chaque instrument.

La tristesse nous entoure tout au long de l’écoute de cet album. C’est souvent le cas dans ces genres de musiques. Est-ce que tu veux créer des morceaux plus joyeux pour le prochain album ou est-ce que tu penses rester dans ce registre ?

La direction que je sens qu’Umbrose est en train de prendre est somber. Mis à part les influences musicales, j’ai été inspiré par les divers paramètres de réalité alternée, comme l’univers de Batman, ou le jeu de rôle Vampire: The Masquerade. Le sentiment de vivre un présent sombre, en nous remémorant des souvenirs plus affectueux ou romantique. Cependant, je ne le limite à rien. Je voguerai là où le vent me porte.

J’ai vu que tu as beaucoup voyage (USA, Israel, Finlande par exemple), as-tu rencontré des groups underground qui auraient bien besoin d’être mis sur le devant de la scène ?

Oui ! Mon temps en Israel m’a permis de vraiment trouver une scène sympa. Winterhorde(melodic/symphonic black metal) and Cruel Wonders (Neofolk), sont deux groupes que vous devriez définitivement écouter, parmi d’autres grands groupes.

Je voulais te remercier pour la confiance apportée en m’autorisant l’upload de tes musiques sur ma chaîne et en m’accordant cette interview. Je te souhaite le meilleur pour ton aventure musicale.

Vous pouvez trouver cet album ici en libre écoute et en pensez à l’achter en CD-R ou digital chez Audiokratik.

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

https://www.facebook.com/UmbroseOfficial | https://soundcloud.com/umbrose
Email: UmbroseOfficial[@]gmail.com

Buy it at : http://iki.fi/atolonen/audiokratik
EMAIL: audiokratik[@]gmail.com

Publicités

Buy and listen for free the CD or LP : http://egotwisterrecords.bandcamp.com/album/d-livrance-vinyl-lp-cd-out-now

Ceci est la retranscription écrite de la vidéo.
This is the retranscription and translation of the video.

Bonjour à tous, nous sommes le 22 novembre 2012 aux pavillons sauvages à toulouse, je suis en présence d’Antoine Bellanger, et pour ma part je suis donc Twinsen.
Hello everybody, it’s november 22nd 2012 we are at Pavillons Sauvages in Toulouse, I’m with Antoine Bellanger (Artist name : Gratuit).

Bonjour, Antoine, avant Délivrance, ton dernier album sorti le 31 octobre dernier, tu proposais « Rien » où tes textes semblaient très misanthropiques, peux-tu me dire pourquoi ?
Hi Antoine, before “Délivrance” (“Relief” in english), your last album released on october 31st 2012, you had done “Rien” (“nothing” in English) where your texts seemed very misanthropic, could you tell me why ?

Je sais pas, j’avais envie d’écrire sur rien, sur des  textes assez courts. Les choses que je fais, je les fais par choix souvent, c’est juste un truc que je peux faire.
I don’t know, i just wanted to write on « nothing », on very short texts. Things I do, I often do them by choice, it’s just a thing I can do.

Cette fois-ci dans « Délivrance », tu sembles porté par la nostalgie, qu’en est-il ? Quelle est la pensée générale que tu as voulu faire ressortir avec ce nouvel album ?
This time, with Délivrance, you seem  very nostalgic, what about it ? What is the main thought you wanted to highlight with this new album ?

C’est pas vraiment la nostalgie, ça parait nostalgique peut-être mais c’est juste que j’avais envie de retourner à des choses simples, même si je suis conscient que ça soit un cliché. Ca me donnait un fil rouge.
It’s not really nostalgia, it seems nostalgic maybe but it’s just that I wanted to go back to simple things, even if I’m aware it’s a cliché ( a stereotype). It gave me a guiding light.

Tu es distribué sous divers labels (EgoTwister Records, Kythibong et Les Pourricords). Quelle est ta relation avec chacun d’eux ?
You’re distributed under various labels (EgoTwister Records, Kythibong and Les Pourricords). What’s your relationship with each of them ?

C’est des potes que j’ai rencontrés à Angers où j’habitais avant et à Nantes où j’habite maintenant. C’est juste ça.
These are friends I met in Angers where I lived befoe and in Nantes where I live now. That’s just it.

Sur ton nouvel album, Délivrance, deux artistes extérieures prennent part à celui-ci (Julia Lanoë et Françoiz Breut), comment sont nées ces collaborations et comment se sont-elles passées ?
On your new album, délivrance, two external artists join you (Julia Lanoë and Françoiz Breut), how were born those collaboration and did they happen ?

Avec Julia, on travaille depuis longtemps ensemble, j’ai bossé sur ses albums avec Mansfield TYA et tout ça. On se connait bien et quand on travaillait ensemble, c’était souvent l’un qui invitait l’autre ou l’inverse et du coup là on a vraiment fait le morceau ensemble. On a composé aussi bien la musique que le texte ensemble. C’était assez naturel et Françoiz Breut, je l’ai rencontrée à Nantes et j’adore ce qu’elle fait. Je trouvais judicieux de l’inviter et de me sentir un peu moins seul sur tout un album.
With Julia, we work together for a long time. I’ve worked on her albums with Mansfield TYA. We know each other quite well. It was often one who invited the other one or the invert, we really worked on this track together. We composed the music and the text together. It was quite natural. I met Françoiz Breut and I love what she does. I found judicious to invite her and to feel less lonely on a whole album.

Gratuit est un nom de scène très spécial et Rien est un nom d’album tout aussi spécial. Quel a été ton but dans ces appellations ? Est-ce que c’est pour la blague : « t’écoutes quoi ? Bah rien, pourquoi ? » ?
Gratuit (« free » in english) is a very special name and Rien(« nothing » in english) » too. What was your goal in those names ? Was it for the joke : “What are you listening ? Nothing, why ?” ?

Non, non. Gratuit ça m’est venu de cette manière là. J’y ai pas trop pensé avant, c’est à la fois drôle et pas trop en même temps, c’est bien. Ou l’inverse aussi. Et rien c’est juste que j’avais un morceau qui s’appelait Rien et je trouvais que ça résumait bien le disque.
No, no . Gratuit came like that. I haven’t really thought about it before, it’s both funny and not too funny, it’s great. Or the invert too. And Rien was a track I had made and I found that this was a good summary for the disc.

Qu’est ce qui t’inspire au niveau purement musical ? Comment est-ce que tu  travailles, composes et enregistres ?
What are your inspirations on a purely musical level ? How do you work, compose and record ?

J’écoute beaucoup de choses complètement différentes. Après y a pas forcément beaucoup de choses que j’écoute qui ressemblent à Gratuit non plus. Je fais juste une musique que j’ai envie d’écouter moi, la musique que j’arrive pas à trouver autrement.
I listen to plenty various things. Not a lot of them look like Gratuit either. I just create a music I want to listen to, the music I can’t find else.

Que souhaiterais-tu ajouter à cette interview ? Un message pour de possibles vrais journalistes / gérants de fanzines qui nous liraient ou regarderaient ?
What would you like to add to this interview ? A message for real journalists / fanzine’s owners who would read or watch us ?

Salut.
Hi.

Bon et si tu nous montrais ce que tu vaux en live désormais ? Allez va donc mettre le feu aux pavillons et à bientôt à Toulouse.
What if you’d show us what you worth in live ? Go burn the stage and come back to Toulouse !

J’espère.
I hope so.

Merci à toi.
Thanks to you.

Merci à toi.
Thanks to you.

Merci à Yan également pour l’aide apportée sur cette interview.
Thanks to Yan who helped me on this interview.

Merci Yan !
Thank you Yan !

At the end you can see on the left his new album : Délivrance and on the right his last one. I thank him again a lot for this interview and for the show he made in Toulouse. Please buy his album here :

Buy and listen for free the CD or LP : http://egotwisterrecords.bandcamp.com/album/d-livrance-vinyl-lp-cd-out-now

Kit presse (french).pdf

Twinsen aka Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

FR : Syven est un projet Finlandais né en 2007 par la collaboration entre deux artistes : Aslak Tolonen pour la partie instrumentale et Andy Koski-Semmens pour les voix.
« Aikaintaite » est un album mélant l’ambient et la neofolk avec une touche de métal aboutissant à une parfaite alchimie qui laissera une trace indélébile dans le temps.
Syven s’est d’abord fait connaitre par la chanson How Fare the Gods qui fait partie de la compilation « Whom The Moon A Nightsong Sings », disponible chez prophecy productions depuis 2010. C’est d’ailleurs le français Fursy Teissier, de Les Discrets, qui a réalisé cette couverture d’album, cf elegy magazine #73.
« Aikaintaite » est officiellement sorti le 6 décembre 2011 chez Vendlus Records (USA).

EN : Syven is a finnish project born in 2007 by the collaboration of two artists : Aslak Tolonen for the instruments and Andy Koski-Semmens for the voices.
“Aikaintaite” is an album mixing ambient and neofolk with a touch of metal leading to a perfect alchemy which will leave a track in the time.
Syven has been first known with the song How fare the gods, a track from the Prophecy Production’s compilation “Whom the moon a nightsong sings” released in 2010.
For your information, it’s Fursy Teissier from Les Discrets who realized this cover (cf elegy magazine #73).
“Aikaintate” was officially released on December 6th 2011 at Vendlus Records (USA).

FR : Bonjour à vous. Andy, peux-tu nous dire comment est née cette collaboration avec Aslak et cette volonté de quitter l’Angleterre pour rejoindre la Finlande ? A-t-il été facile de travailler ensemble sur la conception d’ « Aikaintate » ?

EN : Hello to you. Andy, can you tell us how was born this collaboration with Aslak and this will to leave England to go to Finland ? Was it easy to work together for the conception of “Aikaintate” ?

EN : A.K-S: Well I had known Aslak for some years before moving to Finland in 2007 and we very quickly met together and Aslak introduced me to a couple of demos he had made. He suggested I could put some vocals on them and that was when Syven was born I guess! The collaboration for “Aikaintaite” was very natural and we worked seamlessly as composers developing and creating the soundscapes that appear on that release.

FR : A.K-S : J’ai connu Aslak quelques années avant mon depart en Finlande en 2007 et nous nous sommes très vite rencontrés. Aslak m’a présenté quelques démos qu’il avait fait. Il m’a suggéré de faire les voix sur celles-ci et voilà comment est né Syven je pense ! La collaboration pour « Aikaintaite » a été très naturelle et nous avons travaillé en toute transparence en tant que compositeurs développant et créant les sonorités qui apparaissent sur l’album.

FR : Que signifie Aikaintate ?

EN : What does Aikaintate mean ?

EN : A.K-S: It means, “The passing or folding of time/times”

FR : A. K-S : Cela signifie « le passage ou le pliage du (des) temps

EN : A.T.: It deals with great and small passages of time. How they affect things, and how they appear when looked at from other times.

FR : A.T. : Il traite de grands et petits passages de temps. Comment ils affectent les choses et comment ils apparaissent quand ils sont regardés depuis d’autres périodes de temps.

EN : Who realized the cover art and what does it represent ?

FR : Qui est à l’origine de la couverture de l’album et que représente-t-elle ?

EN : A.T.: The cover art is a depiction of what effect time has on things. The skull is quite a good example of this. It’s strong visually, but also shows how after time, decay, the smaller critters looking for food, etc. have taken their toll, something quite different from the live animal is left. And yes, that is a ferret skull. I’m fascinated by these long slender small carnivores.

FR : A.T. : La couverture est une representation sur l’effet du temps sur les choses. Le squelette en est un bon exemple. C’est visuellement fort, mais montre aussi comment, après le temps, la pourriture, les créatures plus petites à la recherche de nourriture, etc ont prélevé leur tribut, quelque chose de tout à fait différent de la vie animale. Et oui, c’est un crâne furet. Je suis fasciné par ces longs et minces petits carnivores.

EN : What instruments have been used for this album ?

FR : Quels ont été les instruments utilisés pour cet album ?

EN : A.T.: The kantele is almost always the driving force on a Syven song. Both acoustic and electric. I don’t do it often, but I guess I can reveal here that it is indeed an electric kantele we use – not a guitar (the only place we used a guitar has been on the leads of Jäljet). We also like using Lapland drums, rainsticks, sleighbells, wood, and such down to earth instruments. To offset those we also have plenty of synthetic sounds that I program myself. Making sounds from scratch, searching for peculiar soundscapes, and tweaking parameters to obtain new and interesting goals is great fun for me.

FR : A.T. : Le kantele est quasiment toujours la force motrice d’une chanson de Syven. A la fois électrique et acoustique. Je ne le fais pas souvent, mais j’imagine que je peux le révéler ici que c’est en effet un kantele électrique qui est utilisé et non pas une guitare (la seule fois où nous avons utilisé une guitare a été sur les leads de Jäljet). Nous aimons aussi utilisé des tambours de Laponie, des bâtons de pluie,  des grelots,  des bois, et d’autres instruments proches de la terre.

EN : Let’s talk about the kantele you use in this album, it’s one of your creations, isn’t it ? Why this desire of creating your own kantele ?

FR : Parlons justement du kantele que tu utilises, c’est une de tes créations n’est-ce pas ? Pourquoi ce désir de vouloir créer ton propre kantele ?

EN : A.T.: Nowadays I also only use kanteles I’ve made myself. I must say it’s highly rewarding being able to make your own instruments, and that they both sound good and play well. Making my own kanteles was quite the logical next step after playing them so long. I’ve had the idea of trying to make one nagging behind my ears for many years before I actually tried it. Also, making a kantele used to be a coming of age ritual in certain parts here – you weren’t a man before you made your own kantele. So, now after some 30+ years I’ve finally grown to adulthood.

FR : A.T. : Désormais, je n’utilise que des kanteles que j’ai fait moi-même. Je dois dire que c’est très récompensant d’être en mesure de créer ses propres instruments, et qu’ils aient à la fois un bon son et qu’ils jouent bien. Créer mes propres kanteles était la suite logique après en avoir joué pendant si longtemps. J’ai eu cette idée de créer un kantele longtemps restée derrière mon oreille avant d’essayer. Egalement, créer un kantele était une sorte de rituel de passage dans certaines contrées (vous n’étiez pas un homme avant d’avoir fait votre propre kantele). Donc après 30+ ans j’ai finalement atteint l’âge adulte.

EN : The atmosphere of this album is very shamanic, why ?

FR : L’ambiance de l’album est très shamanique, pourquoi ?

EN : A.K-S: The compositions themselves, their subject matter and lyrics are told, or sung by a character who transcends worlds, who can access the animal world, natural world, spirit world and other dimensions through his inner world and bring this understanding to the present. This, in ancient times, was the traditional role of the shaman.

FR : A.K-S : Les compositions elles-mêmes, leur objet et les paroles sont dits, ou chantées par un personnage qui transcende les mondes, qui peut accéder au monde animal, au monde de la nature, au monde des esprits et d’autres dimensions à travers son monde intérieur et apporter cette compréhension au présent. C’était le rôle traditionnel du shamane dans les temps anciens.

EN : There is also a big feeling of being in the forest, in the nature, isolated from the world, is this how you composed ?

FR : Il y a également une grande sensation d’être en forêt, en pleine nature, isolé du monde, est ce comme cela que vous avez composé ?

EN : A.K-S: The basic creative idea for “Aikaintaite” was that we imagined how this land, Finland, would have been shortly after the last ice-age and the animals that would have inhabited its forests, lakes, rivers. So the sense of the forest, nature and the lands isolation is the very core from whence our creativity and compositional material emerged.

FR : A.K-S : L’idée créatrice de base pour « Aikaintaite » était que nous imaginions comment cette terre, la Finlande, aurait été peu après le dernier âge de glace et les animaux qui auraient peuplé ses forêts, lacs et rivières. Donc la forêt, la nature et l’isolation dans les terres sont le cœur même de notre créativité et d’où notre composition a émergé.

EN : Finally, Aikaintate seems to succeed to Nest’s Trail of the  unwary, one of your projects Aslak but darker and heavier, why didn’t you make this album under the name of Nest in that case ?

FR : Aikaintate semble au final être la suite de Trail of the Unwary de Nest, un de tes autres projets Aslak mais en encore plus sombre et lourd, pourquoi ne pas avoir signé cet album sous Nest du coup ?

EN : A.T.: I felt the themes and sound had veered far enough away from the ones I explored in Nest that a change of moniker was in order. I like organizing these things thematically – it’s just a sort of a compulsion I have. I want things to fall in place neatly and logically. As much as that is possible. Syven is darker, shamanistic and heavy. Nest is more natural, yet dealing with more fabled and fantasy-like themes.

FR : A.T. : J’ai senti que les thèmes et le son avaient virés loin des débuts de Nest et qu’un changement de nom devait avoir lieu. J’aime organiser ces choses thématiquement  (c’est une sorte de mouvement compulsif que j’ai). Je veux que les choses tombent de manière logiques et nettes. Autant que possible. Syven est plus sombre, shamanique et lourd. Nest est plus naturel encore en lien avec les fables et les thèmes de la fantaisie.

EN : On december 8th 2012, for your first show in Brasov, Romania, you’ll release your second album in CD+DVD “corpus Christi”. At this occasion, the integrality of the CD and DVD will be revealed, can you tell us more about that ?

FR : Le 8 décembre 2012, lors de votre premier show à Brasov en Roumanie sort votre second album « Corpus Christi » en CD+DVD. A cette occasion, la diffusion de l’intégralité de son contenu est prévue, pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

EN : A.T.: Yes. The gig in Brasov, Romania is organized by our friend Doru, and quite the prime mover in the Romanian live scene. It will be the release gig of our new release “Corpus Christi” which consists of a single epic 35 minute long song and also includes a video spanning the full length of the song. This whole release has been a new field of exploration to both of us. I’ve never tried to undertake, for example, such a lengthy video project that wasn’t a gig video shoot. The video won’t be on a DVD. It will be on a data track on the CD, so everyone will get it. A higher quality full HD 1080p version will be available of a special Flash Drive edition of the album. This Flash Drive is also something new we’re trying. Because those things have so much space to spare we are able to include a huge amount of stuff there. We have the audio in 4 different lossless quality FLAC options (up to 192kHz/24bit) and several MP3 options. We also included a very special treat there: individual instrument and vocal tracks of the full song that anyone can use to mix and edit their own version. This is something I’ve wanted to have from several of my favorite bands. I love mixing bands live to get just the sounds I’d want to hear them with, and I’d love to have the same option with certain songs (if not albums) of my favorite bands. Now we’re giving this option to the Syven fans. We are very interested in hearing what people can do with it.

FR : A.T. Oui. Le concert a lieu à Brasov en Roumanie et est organisé par notre ami Doru qui est le principal moteur de la scène Roumaine au niveau des lives. Ce sera le concert de la sortie du nouvel album « Corpus Christi » qui est une chanson unique épique de 35 minutes et qui inclut également une vidéo couvrant l’intégralité de la chanson. Cette release a été un nouveau champ d’exploration pour tous les deux. Par exemple, je n’ai jamais essayé d’entreprendre  un tel projet vidéo qui n’était pas un tournage vidéo de concert. La vidéo ne sera pas sur DVD. Cela sera sur un fichier dans le CD, de telle sorte que tout le monde puisse l’avoir. Une plus version de plus grande qualité HD 1080P sera disponible via une édition spéciale de l’album sur une clé USB spéciale. Cette clé USB est également quelque chose de nouveau que nous expérimentons. Parce que ces choses ont tellement d’espace à revendre, nous sommes en mesure d’inclure une quantité énorme de choses là-bas. Nous avons l’audio en 4 différentes options sans perte FLAC qualité (jusqu’à 192KHz/24bit) et plusieurs options MP3. Nous avons également inclus un bonus très spécial ici: instrument individuel et les pistes vocales de la chanson complète que n’importe qui peut utiliser pour mixer et monter leur propre version. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu avoir de plusieurs de mes groupes préférés. J’adore mixer les groupes afin d’obtenir le son que je voudrais d’eux et j’adorerais avoir cette possibilité avec certaines chansons (si ce n’est albums) de mes groupes préférés. Maintenant, on en donne l’option aux fans de Syven. Nous sommes très intéressés de voir ce que les gens peuvent faire avec.

EN : For now, this concert in romania is the only date that has been planned. Is there any tour planned for 2013 ?
FR : A ce jour, ce concert en Roumanie est votre seule date prévue. Est-il envisageable de vous voir faire une tournée en 2013 ?

EN : A.T.: We haven’t planned any tours or gigs after the one in Romania. We like to keep these things special. Also, there are only us two. We would really need much more people to play live for it to be worthwhile in the long run. Also, we like to concentrate the little free time we have to making music. It’s a compromise that we have to make.

FR : A.T. : Nous n’avons pas prévu d’autres tournées ou concert après celui en Roumanie. Nous aimons garder ces choses spéciales. De plus il n’y a que nous deux. Il nous faudrait vraiment davantage de gens pour jouer en live et être valable sur le long terme. De plus, nous aimons nous concentrer sur le peu de temps libre que nous avons pour créer de la musique. C’est un compromis que nous avons à faire.

EN : Aslak, you told me that you wanted to create your own label, can you say more about that ?

FR : Aslak tu m’as parlé d’un projet de créer ton propre label, peux-tu m’en dire plus ?

EN : A.K-S: Creating our own label is something both myself and Aslak have discussed for many years. It is only in the last year that we have found the time and motivation to finally realize this.

A.T.: We came to the conclusion it’s the best way to make our stuff available to the public. It’s going to be a considerable amount of work, but it’s the only way we can ensure that people can actually find and get our material, and that we have full artistic freedom and control over the rights.

FR : A.K-S : Créer son propre label est quelque chose qu’Aslak et moi avons discuté depuis plusieurs années. C’est seulement au cours de l’année dernière que nous avons trouvé le temps et la motivation pour enfin le réaliser.

A.T. : Nous en sommes venus à la conclusion que c’est le meilleur moyen pour rendre disponible nos produits au public. C’est en train de devenir une grande quantité de travail, mais c’est le seul moyen que nous avons pour être certains que les gens puissent trouver et obtenir nos travaux et que nous ayons l’entière liberté artistique et le contrôle sur les droits.

EN : Do you have a message for your frenchspeakers fans and future fans ?

FR : Avez-vous un message à passer à vos fans et futurs fans francophones ?

EN : A.K-S: Thank you for supporting our music and we will work to make our music and visual art as accessible as possible via our record label/websites etc.

A.T.: It’s good to hear there are people in France that have heard and appreciate our humble stuff. Thank you for your support. We hope to keep producing even more stuff that will spark your interest.

FR : A.K-S : Merci de soutenir notre musique et nous travaillerons pour render notre musique et notre art visual aussi accessible que possible via notre label, notre site etc…

A.T. : Il est bon d’entendre que des gens en France aient écouté et apprécié notre humble création. Merci pour votre soutien. Nous espérons produire encore plus de productions qui susciterons votre intérêt.

EN : What are your projects for the future ?

FR : Quels sont vos projets à tous les deux pour l’avenir ?

EN : A.K-S: Composing and creating the next Syven compositions!

A.T.: Exactly. What Andy said.

FR : A.K-S : Composer et créer les prochaines compositions de Syven.

A.T. : Exactement. Ce qu’a dit Andy.

 Listen to the complete first album of Syven.

http://www.facebook.com/pages/Syven/179171838780488?ref=ts&fref=ts Facebook page

http://iki.fi/atolonen/Syven Website

http://koti.mbnet.fi/atolonen/audiokratik/audiokratik.php Record label

Twinsen ( https://twitter.com/WorldOfTwinsen // http://www.facebook.com/TheWorldOfTwinsen ) aka Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions

Bonjour, et merci de m’avoir accordé cette interview. Peux-tu nous présenter Cave Growl ?
Hi and thanks for this interview. Can you present Cave Growl ?

FR : Salut, j’ai monté Cave Growl pendant mon adolescence il y a 9 ans avec des mecs de mon lycée et d’autres que j’ai pu trouver ici et là, l’objectif global était de faire du métal plus ou moins celtique en se basant sur Finntroll et Children Of Bodom. À l’époque le folk métal venait tout juste d’atterrir en France et peu de gens connaissaient ce style. 6 années sont passées sans obtenir rien de trop concret, les line-ups se succédant au fil des saisons et des motivations variantes des divers musiciens qui ont été dans le groupe.
C’est il y a 3 ans avec notre line-up actuel que le groupe a enfin commencé son ascension. De 2009 à aujourd’hui nous avons fait une 30aine de concerts en France et en Suisse, notre premier album « Something Drunk » en a été le précurseur. Nous travaillons actuellement à la réalisation d’un second album qui sera, en toute modestie, bien plus abouti que le précédent.

EN : Hi, I founded Cave Growl when I was a teenager, 9 years ago with guys from high school and friends. The main goal was to produce some more or less celtic metal inspired by Finntroll and Children Of Bodom. At that time, a few people knew folk metal in France. During 6 years, plenty of line-up were involved in the project but nothing of concrete went out of that.
But 3 years ago, with the current line-up began a great ascension. From 2009 to nowadays, we made around 30 shows in France and Switzerland. And our first album « Something Drung » was the precursor. We are currently working on the second album which will be well more accomplished.

Quelles ont été vos inspirations ?
What were your inspirations ?

FR : Comme dit précédemment au départ c’était vraiment Finntroll et dans une moindre mesure Children Of bodom qui nous donnaient le ton à suivre (même si je n’ai jamais pu composer quoi que ce soit qui s’en approchait au final). Puis sont arrivés des groupes qui surfaient eux aussi sur la vague folk métal et qui nous ont aussi inspiré, comme Ensiferum, Korpiklaani et dernièrement Trollfest ou Alestorm.

EN : As I said, it’s really Finntroll and a little Children of Bodom which gave us our inspiration (even if I never could compose anything close to those bands). Then came bands surfing on the folk metal wave such as Ensiferum, Korpiklaani and lately Trollfest or Alestorm.

Tout comme Trollfest, vous semblez très portés sur la boisson. Selon toi, qui entre Trollfest et Cave Growl consomme le plus de bières ?
Such as Trollfest, you seem to love a lot drinking. Among you, who between Trollfest and Cave Growl drings the most of beer ?

FR : Il y a 1 an je pense qu’on aurait pu fièrement défendre le titre des plus gros poivrots, toutefois, après des fiascos monumentaux lors de certaines dates où l’alcool était directement en cause, nous avons décidé de ne plus boire avant nos concerts.

EN : I think that one year ago we could have defend the title of the biggest drinker, but after huge fiascos due to alcohol during some dates we’ve decided to no more drink before shows.

Au travers des différents concerts et festivals que vous avez pu faire, quels ont été tes meilleurs souvenirs ? Tes pires souvenirs ? Tes plus belles rencontres ?
What were your best memories ? Worst ? Your nicest meetings ?

FR : Mon meilleur souvenir est celui de notre concert en Suisse, c’était d’ailleurs notre premier concert sans alcool et la différence a été notable, tout le monde est venu pour nous féliciter, une 20aines de personnes voulaient nos CDs mais on les avait malheureusement oubliés. L’asso nous a hébergés dans un 3 étoiles grand standing, notre première date hors de France, vraiment inoubliable. On espère pouvoir retourner en Suisse un jour.
Réciproquement mon pire souvenir c’est déroulé lors de notre date en Alsace, un fiasco complet devant Aktarum et Bran Barr, on était arrivé trop tôt alors nous avions passé tout l’aprem à boire des bières comme des trous. Ça n’a pas loupé une fois sur scène on était plus capable de rien, le clavieriste c’est votré  sur scène, le 2ème chanteur à l’époque, n’avait pas allumé son micro de tout le concert, personne n’était en rythme … Bref … C’était vraiment un désastre d’autant plus que nous jouions avec des grosses pointures du genre.

EN : My best memory is our first concert in Switzerldand, which also was our first show without alcohol and we clearly saw the difference. Everybody came to congratulate us and 20 people wanted to buy our CD but we sadly forgot them. The association had accomodated us in a 3 stars hostel, our first date out of France, an un forgetting moment ! We really hope to play to Switzerldand once again.
My worst memory was in Alsace (North East of France) a show with Aktarum and Bran Barr. We were there too early so we drang beers all the afternoon. So obviously when we had to go on stage we were able of nothing. Our clavierist fell, second singer hadn’t switch on his micro, no one had the rythm. Anyway, it was a total disaster. Plus, we played in fornt of sizes of the kind.

La scène folk métal française est encore bien trop intimiste, quels groupes recommanderais-tu à mes lecteurs ?
The french folk metal scene is still too intimist, what bands would you recommand to my readers ?

FR : Effectivement il y a assez peu de groupe de ce genre en France, je pense que c’est essentiellement dû au fait que monter un groupe de folk est un véritable casse-tête au niveau du recrutement des musiciens d’instruments traditionnels qui se font très rares et qui sont de plus, complexes à sonoriser en concert. Je pense que ces contraintes découragent pas mal de jeunes groupes qui voudraient se lancer dans ce style.
Il y a toutefois d’excellent groupe amateurs dans le genre en France qui font de très bonnes choses comme Drakwald à Tours, Lappalainen à Lille ou NightCreepers ici à Paris.

EN : That’s right, there are too few bands of that kind in France, I think that it’s mainly due to the fact that founding a folk metal band is not easy with the casting of traditional musicians who are rare and hard to sonorize during shows. Those contraints unencourage young bands who would like to start in that style. However, there are excellent amateur bands in France such as Drakwald (from Tours), Lappalainen (from Lille) or Nightcreepers (from Paris).

Une anecdote à nous faire partager ?
Any anecdote to share with us ?

FR : Spécial dédicace à la boîte à outil des Lappalainen et la course de sac boubelles à Lille.
EN : Special dedication to Lappalainen’s toolbox and the race in trashbags at Lille.

Je vois que tu cherches un label, désires-tu faire passer un message à ce sujet ?
I see that you’re looking for a label, would you like to tell something about that ?

FR : Nous recherchons un label ou un tourneur, essentiellement pour la distribution et pour le booking, que ce soit un pro un amateur, n’hésitez pas à me contacter sur mon mail (aricci95@gmail.com).

EN : We’re looking for a label or a turner, essentially for distribution and booking (pro or amateur). Feel free to mail me at aricci95@gmail.com

Quelles sont les prochaines activités pour Cave Growl ?
What is the future of Cave growl ?

FR : Nous allons bientôt achever notre « Oktober Hangover Tour » avec les 3 dernières dates : Saintes mercredi au Helloween Festival, Valenciennes à la péniche Igel Rock et enfin à Huy en Belgique.
EN : We’ll achieve soon our « Oktober Hangover Tour » with the last 3 dates : Helloween Festival on wednesday at Sainted, Igel Rock peniche at Valenciennes and Huy in Belgique.

Je te remercie pour cette interview et te souhaite plein de bonnes choses avec Cave Growl.
Thanks for this interview, I wish you a lot of great things with Cave  Growl.

FR : Pour finir, aux lecteurs de cet interview, si vous souhaitez voir passer Cave Growl par chez vous n’hésitez pas à donner notre MySpace (http://www.myspace.com/cavegrowlband) à des associations ou des organisateurs de concerts de votre région, nous ne demandons que le défraiement et l’hébergement pour la soirée.
Merci !
Au plaisir de se boire une bière à un concert,
Antoine « Tritt ».

EN : To conclude, to the readers of this interview, if you want to see Cave Growl near your town, feel free to share our MySpace : http://www.myspace.com/cavegrowlband  to associations or organizer. We only ask you to pay defrayal and hosting for the night.
Thanks !
Hope to drink a beer at a concert,
Antoine « Tritt »

Official website : http://cavegrowl.free.fr/
Official Facebook page : http://www.facebook.com/pages/Cave-Growl/272324139444385?fref=ts

Interview by Guillaume Ghrenassia

Please visit my partner’s website, the awesome German label Prophecy Productions